Apple Watch Series 2 : L’heure du bilan

L’Apple Watch Series 2 est sortie à la fin de l’année dernière, plus ou moins en même temps que l’iPhone 7 et l’iPhone 7 Plus. Après plusieurs mois d’utilisation, voici mon bilan personnel à propos de la montre, une montre magnifique, très classe, et dotée d’un design sobre et séduisant.

J’en suis globalement très satisfait, la qualité est au rendez-vous, y compris concernant les bracelets. Le large choix de cadrans est appréciable et permet de personnaliser l’affichage de l’heure selon son humeur.

Avis Apple Watch 2

L’Apple Watch Series 2 met le paquet sur les cadrans.

C’est un vrai prolongement de l’iPhone qui devient vite indispensable. Personnellement je l’utilise principalement pour le sport, puisque ça m’évite de sortir l’iPhone (6s Plus) de la poche. Grâce à elle, je peux contrôler la musique, l’application running (j’utilise RunKeeper), les statistiques du capteur cardiaque, et les SMS simplement depuis le poignet.

La Watch Series 2 est un vrai prolongement de l’iPhone

C’est bien plus pratique lors d’un footing, cela apporte un vrai confort supplémentaire. « ça m’évite de sortir l’iPhone de la poche » pourrait être assimilé à de la flemme, mais pas du tout : c’est difficile d’utiliser d’une main un smartphone qui s’utilise le plus souvent à deux mains et d’en contrôler la musique tout en gardant un œil sur son parcours et les éventuels obstacles. Sans compter le risque important de chute du smartphone puisque personnellement, je le tiens en équilibre sur une main pour pouvoir balayer toute la surface de l’écran avec le pouce.

Il est vrai que c’est spécial d’avoir une conversation téléphonique grâce à son poignet, pour autant le micro et le haut-parleur fonctionnent parfaitement malgré les bruits ambiants : on entend bien et l’interlocuteur nous entend parfaitement bien.

J’ai constaté uniquement un point négatif : la fragilité du bijou. En effet, je trouve la Watch très sensible aux rayures, surtout sur la partie qui entoure l’écran, très exposée aux chocs.

Concernant l’autonomie de la Watch, j’en suis satisfait malgré tous les avis négatifs que j’ai pu lire. Elle offre une à deux journées d’autonomie selon votre utilisation. Il faut s’habituer à la « jauge » d’autonomie, car je me suis fait surprendre plusieurs fois : elle affichait entre 30% et 40%, ça n’a pour autant pas été suffisant pour couvrir une heure de sport avec musique et application running.

Concernant le capteur cardiaque, j’ai effectué des tests comparatifs avec un oxymètre de pouls, et les données affichées sont équivalentes à +/- 3 points d’écarts, elles sont donc fiables.

Ce que j’espère pour les futures versions

J’espère une poursuite des efforts effectués à propos d’une meilleure indépendance de la montre face à l’iPhone, pour pouvoir sortir en laissant l’iPhone à la maison. Mais arriver à un tel stade d’indépendance remettrait complètement en cause notre utilisation du smartphone, puisque la montre deviendrait non plus un complément du mobile, mais un vrai « petit » smartphone à elle-même. L’aboutissement de l’hyper-mobilité… ?

J’ai apprécié également la légèreté impressionnante de la Watch, comparativement au titane, pourtant déjà réputé léger, ce qui m’a conduit à délaisser de plus en plus ma montre habituelle.

Je trouvais cet accessoire gadget puis au final, c’est un réel plaisir d’utiliser cet outil vraiment pratique, et j’ai rapidement perçu l’intérêt de ce type d’accessoire et le confort quotidien qu’elle apporte.

La montre gagne encore plus d’intérêt lorsque l’on possède un iPhone de série Plus puisque ça évite de toujours le sortir de la poche pour une simple action.

Face à une concurrence de plus en plus étoffée, l’Apple Watch conserve son statut de montre favorite. L’engouement perdurera-t-il pour la Series 3 ?

Mots-clés appleapple watch 2