L’Apple Watch Rainbow interdite de séjour en Russie

L’Apple Watch Rainbow est très prisée depuis son lancement. Cette gamme est un peu particulière parce que la marque à la pomme l’a conçue spécialement pour montrer son soutien à la communauté LGBTQ.

Cette volonté se heurte aux réalités économiques et à la realpolitik. Quand les autorités russes ont interdit la vente de l’Apple Watch aux couleurs de la marche des fiertés sur le territoire, la firme de Cupertino a décidé de faire machine arrière.

Gay Pride

Face aux dirigeants occidentaux, notamment français, américains ou britanniques, le président Vladimir Poutine a déjà évoqué son point de vue sur les homosexuels dans le pays. Il faut aussi reconnaitre que la communauté LGBTQ ne fait pas le poids face à l’Église orthodoxe, très respectée et très intégrée dans la société russe.

Une homophobie solidement ancrée dans la société russe

Des observateurs jettent l’opprobre sur Apple. L’entreprise utiliserait uniquement le soutien à la communauté LGBTQ pour faire un coup de com. L’impossibilité de la vente des Apple Watch en Russie en serait la preuve. Cette montre connectée devait être lancée pour célébrer la gay pride.

Apple est désormais sous les feux des projecteurs. D’un côté, certains reprochent à l’entreprise américaine de ne pas s’être battue pour une cause pour laquelle elle s’était soi-disant engagée. De l’autre côté, il y a ceux qui lui reprochent d’avoir fait preuve de trop d’idéalisme : l’homophobie en Russie ne date pas d’hier.

Une cause perdue d’avance ?

Apple aurait cependant bien tenté de négocier le lancement de l’Apple Watch Rainbow. Cela dit, le pari semblait perdu d’avance. Les autorités russes ne pouvaient pas se permettre de mettre à dos une grande partie de la population : l’homophobie en Russie est avant tout un problème culturel.

Les rares couples gays qui témoignent devant les caméras des médias étrangers risquent littéralement leurs vies. Les homophobes russes n’ont pas peur des policiers ou des agents des services de renseignements russes.

La réalité est qu’Apple n’aurait jamais rien pu faire, pas plus que les dirigeants occidentaux qui font pression depuis des années sur Vladimir Poutine, pour plaider la tolérance envers la communauté LGBTQ en Russie.

Mots-clés appleapple watch