Apple Watch Series 4 : la mesure d’électrocardiogramme en approche ?

L’Apple Watch Series 4 apporte pas mal de nouveautés par rapport aux versions précédentes. L’une d’elles a trait à la mesure du rythme cardiaque. La montre est en effet capable de réaliser des électrocardiogrammes. Toutefois, la fonction n’a pas encore été autorisée en Europe. Cela pourrait bientôt changer.

Apple s’intéresse depuis longtemps à la santé et cet intérêt croissant se reflète bien entendu dans les produits de la marque.

Test de l'Apple Watch Series 4 : image 7

L’Apple Watch Series 4 s’inscrit pleinement dans cette tendance.

L’ECG bientôt dispo en Europe sur l’Apple Watch Series 4 ?

Non contente d’évaluer notre activité journalière, hebdomadaire ou mensuelle, la petite montre de la marque californienne est également en mesure de surveiller notre rythme cardiaque.

Mais elle ne s’arrête pas à cette seule fonction et son constructeur a également fait en sorte qu’elle puisse réaliser des électrocardiogrammes.

Cette fonction n’est malheureusement pas disponible partout, car elle nécessite une autorisation des services de santé. Et si cette dernière a été obtenue sur le territoire américain, ce n’est pas encore le cas de l’Europe.

Pas officiellement, du moins. En fouillant dans les fichiers système de la toute dernière version d’iOS – la 12.2 – des curieux ont en effet déniché un document placé dans les réglages de l’application santé, un document mentionnant la fonction ECG avec une certification « CE ».

Un document trouvé dans iOS 12.2

Plus intéressant encore, cette dernière fait allusion à watchOS 5.2 et donc à la prochaine version de la plateforme de la montre.

Que peut-on en déduire ? Tout simplement qu’il est possible que l’autorisation tant attendue ait finalement été obtenue par Apple. Et si tel est le cas, alors la prochaine version de la plateforme pourrait marquer l’arrivée de la fonction ECG en Europe. Du moins à condition que les pays de l’Union européenne donnent leur accord.

Pour rappel, un électrocardiogramme permet d’obtenir une représentation graphique de l’activité électrique du coeur. Grâce à lui, il est donc possible de détecter des arythmies ou même des troubles cardiaques comme l’insuffisance coronarienne.

En temps normal, il est réalisé avec des électrodes placées directement sur le thorax, au contact de la peau.