L’Apple Watch Series 6 pour aider à soigner la maladie de Parkinson et diagnostiquer les symptômes du tremblement ?

L’Apple Watch Series 6 a été présentée par Apple le 15 septembre. Tous les détails figurent dans cet article. La firme a également présenté une seconde montre connectée, l’Apple Watch SE.

L’Apple Watch est déjà connue pour ses nombreuses fonctionnalités qui peuvent aider son utilisateur à suivre son état de santé. Si à présent, la montre pouvait servir à détecter les chutes ou encore les battements irréguliers du cœur, il semblerait qu’à l’avenir, elle puisse également suivre en continu la dyskinésie et les symptômes du tremblement chez une personne souffrant de la maladie de Parkinson.

Apple a récemment décrit la nouvelle fonctionnalité médicale de sa future montre intelligente dans un brevet qu’elle vient de déposer.

Crédits Pixabay

Dans ce dernier, la compagnie décrit qu’entre 600 000 et un million de personnes sont atteintes de la maladie de Parkinson aux Etats-Unis et que chaque année, environ 60 000 nouveaux cas sont enregistrés. Cette maladie est caractérisée par des tremblements ainsi que par une dyskinésie, c’est-à-dire des mouvements incontrôlables et involontaires ressemblant à des tressaillements ou à des mouvements brusques et agités.

La future Apple Watch pourrait ainsi et selon ce brevet suivre les symptômes de la maladie de Parkinson et évaluer la réponse d’un patient par rapport à son traitement.

Un traitement compliqué

Selon le document déposé par Apple, la dyskinésie survient quand les autres caractéristiques de la maladie sont bien traitées à l’aide de médicaments, plus précisément à l’aide d’un traitement de substitution à la dopamine.

Au fil du temps, le traitement devient moins efficace et commence à provoquer des effets secondaires comme la dyskinésie. Selon le brevet, la précision avec laquelle les médecins planifient et prescrivent les médicaments détermine la qualité de vie d’un patient. Elle peut de ce fait réduire l’apparition ou la manifestation des symptômes. Cela complique le traitement de la maladie, car les symptômes diffèrent d’un patient à un autre.

Même pour une seule et même personne, les symptômes peuvent fluctuer suivant les médicaments, l’alimentation, l’état physique et émotionnel, ou encore le sommeil de la personne.

Comment va fonctionner le gadget ?

D’après les explications d’Apple, le système de la nouvelle montre intelligente utilisera des capteurs pour détecter les mouvements. Les résultats seront ensuite analysés sur l’appareil en utilisant l’échelle UPDRS ou Unified Parkinson’s Disease Rating Scale.

La future Apple Watch pourra ainsi effectuer le suivi journalier des symptômes du patient, ce qui sera très utile pour les médecins afin de déterminer le type de médicament à prescrire.

Cela fait maintenant plusieurs années qu’Apple s’intéresse au secteur de la santé. Avec un certain succès, il faut bien l’avouer. HealthKit n’a pas uniquement trouvé sa place auprès des consommateurs, mais aussi sur le marché médical. Dans ce contexte, on comprend ce qui a motivé la firme à travailler sur ce nouveau brevet.