Apple Watch : un médecin New-Yorkais attaque Apple pour violation de brevet

2018, Apple a fait sensation avec son Apple Watch Series 4. Sa fonctionnalité d’analyse du rythme cardiaque était en effet considérée comme une véritable percée technologique permettant dans bien des cas de sauver des vies.

Il semblerait cependant que la marque à la pomme ait profité d’un partage d’information et que cette fonctionnalité ne soit pas réellement son œuvre, mais celle d’un médecin New Yorkais du nom de Joseph Wiesel.

Crédits Pixabay

En apprenant qu’Apple utilisait sa technique sans lui verser de redevances, Joseph Wiesel a entrepris de lancer une poursuite judiciaire contre Apple pour dénoncer le fait que l’Apple Watch utilisait irrégulièrement la méthode de surveillance cardiaque qu’il avait  brevetée en mars 2006.

S’engage alors une nouvelle bataille juridique dont l’issue demeure jusqu’ici incertaine. Est-ce que la technique de surveillance cardiaque utilisée par les montres connectées d’Apple est bien celle du Dr Wiesel ? Ce sera à la justice de trancher.

Vol de propriété intellectuelle

La fonctionnalité de surveillance cardiaque implantée dans les Apple Watch permet de mesurer passivement et continuellement la fréquence cardiaque du porteur de la montre. Dans le cas éventuel d’une anomalie ou d’une irrégularité cardiaque présageant le cas d’une fibrillation auriculaire, une notification d’alerte est envoyée à l’utilisateur. Apple affirme alors que son produit permet également de prendre un électrocardiogramme (ECG).

D’après le témoignage de Wiesel, le brevet qu’il a déposé marque les « étapes pionnières » de la détection de la fibrillation auriculaire et décrit comment surveiller « les rythmes de pouls irréguliers à partir d’une succession d’intervalles de temps ».

Le Dr Wiesel affirme également qu’il a contacté Apple en 2017 en vue d’une négociation, mais que ce dernier n’a pas jugé utile de répondre. Cette absence de réaction d’Apple a été alors l’élément déclencheur de la procédure judiciaire initiée par le Dr Wiesel à l’encontre de la firme californienne.

Une bataille loin d’être gagnée

Selon Bloomberg, le Dr Joseph Wiesel, enseignant à la New York University School of Medicine, aurait déposé une plainte au tribunal fédéral à la date du 27 décembre 2019. Il y affirme que la société californienne a volontairement utilisé pour l’Apple Watch sa technique pour détecter les irrégularités cardiaques. Il demande alors à la justice de contraindre Apple à reconnaître sa paternité sur la méthode, à interdire l’utilisation de la technologie sans son autorisation et à verser les rétributions financières qui lui sont dues.

Bien qu’Apple soit souvent confronté à des poursuites en matière de brevets, cette fois-ci l’affaire est sérieuse, car il semblerait que le Dr Wiesel soit vraiment la personne à l’origine de la méthode. La bataille juridique risque alors d’être mouvementée et Wiesel devra prouver devant la cour la culpabilité de la marque à la pomme.

Mots-clés appleapple watch