Une application de reconnaissance faciale pour identifier les chiens vaccinés

La rage est une maladie qui peut être transmise à l’homme par les morsures de chiens. Pour éviter l’infection, ces animaux doivent être vaccinés contre la maladie. Toutefois, dans les régions où les chiens sont laissés en liberté et ne portent pas de micro-puce ou d’étiquette, il est souvent difficile de savoir s’ils ont déjà été vaccinés ou pas.

Afin de faciliter l’identification des chiens vaccinés et non vaccinés, des chercheurs de la Washington State University ont mis au point une application qui permet d’identifier les chiens individuels à l’aide de la technologie de reconnaissance faciale. Il s’agit d’une version modifiée d’une application d’identification des animaux perdus, développée par la société canadienne PiP My Pet.

Chien pris en photo
Crédits Washington State University

Les détails de l’étude ont été récemment publiés dans la revue Scientific Reports.

A lire aussi: La fumée de cigarette causerait également le cancer chez les chiens

Le fonctionnement de l’application

Selon les explications, lorsqu’un chien est vacciné, son visage est photographié avec un smartphone, puis enregistré dans une base de données à partir de l’application. D’autres informations telles que l’âge, le sexe et la couleur de l’animal sont également enregistrées.

Plus tard, lors du passage du personnel vétérinaire dans la même région, le visage des chiens rencontrés sera à nouveau photographié. L’application va alors indiquer si elle trouve une correspondance proche dans la base de données. En comparant les informations, l’utilisateur peut ensuite évaluer s’il s’agit du même chien ou non.

Des résultats prometteurs

L’application a déjà été testée dans les zones rurales du Nord de la Tanzanie où neuf villages ont été visités par une équipe de vaccination. Un total de 1 420 chiens ont été vaccinés et photographiés dans une clinique mobile. Les photos ont été saisies dans la base de données de l’application mais 20 images se sont avérées inutilisables. Par conséquent, les chercheurs ont du travailler avec 1 400 chiens au total.

Une équipe de validation s’est ensuite rendue dans les mêmes villages et a testé 720 chiens avec l’application. Les membres de l’équipe ignoraient lesquels de ces chiens étaient déjà vaccinés et enregistrés dans l’application. Malheureusement, 161 images ont encore été rejetées à cause de leur mauvaise qualité. Toutefois, l’équipe a réussi à identifier correctement 76,2 % des chiens vaccinés et 98,9 % des chiens non vaccinés avec les 534 images restantes. L’identité des animaux a été vérifiée à l’aide de puces RFID implantées sous la peau des chiens pendant la vaccination.  

Actuellement, le processus d’enregistrement des chiens dans l’application est en cours d’amélioration pour minimiser les photos rejetées. Les chercheurs pensent également à intégrer la base de données en ligne dans l’application pour la rendre accessible sans connexion Internet.

SOURCE: New Atlas

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.