Samsung Galaxy Gear : 12 applications disponibles au lancement de la montre

La Samsung Galaxy Gear est officielle depuis hier soir et il faut avouer que les avis la concernant sont assez partagés. En réalité, elle est très loin de faire l’unanimité. Des lignes peu soignées, des vis apparentes sur la façade de la montre, une autonomie médiocre, les commentaires acerbes fusent sur la plupart des réseaux sociaux et Samsung va avoir fort à faire pour imposer sa montre connectée sur le marché. Bien heureusement pour lui, il pourra compter sur des partenaires qui seront présents sur la plateforme dès le lancement du dispositif. La Galaxy Gear pourra ainsi compter sur une douzaine d’applications lorsqu’elle sera commercialisée.

Dans le lot, on trouvera bien évidemment quelques outils conçus par Samsung dont le fameux assistant vocal de la firme, S Voice. Grâce à lui, il sera possible d’interagir avec la montre sans poser les doigts dessus et en donnant simplement de la voix. Pratique, d’autant plus que les éditeurs tiers et autres développeurs pourront s’en donner à coeur joie pour implémenter la techno dans leurs propres applications.

Applications Samsung Galaxy Gear

La Samsung Galaxy Gear pourra profiter de 12 applications dès son lancement.

Bref, voici la liste des principales applications qui seront disponibles au lancement de la montre, ainsi que certaines de leurs fonctionnalités :

  • Pocket : Accès aux articles mis de côté, archivage, mise en favoris.
  • Path : Notifications riches, partage de photos, de localisations.
  • eBay : Affichage des notifications, enchères, suivi des affaires.
  • RunKeeper : Synchronisation avec le smartphone, affichage des infos.
  • Evernote : Affichage des notes, partage de photos.
  • IFTTT, MyFitnessPal, Tripit, Vivino Wine, Banjo, etc…

C’est pas mal mais Samsung ne va pas en rester là et la firme a ainsi annoncé que ce ne sont pas moins de 70 applications qui seront bientôt disponibles sur la Galaxy Gear ! Très séduisant sur le papier, bien sûr, mais il ne faut pas oublier que des outils fonctionnant en fond de tâche consomment eux aussi de l’énergie. Aussi intéressantes soient-elles, ces applications auront donc un impact supplémentaire sur l’autonomie de la montre.

A ce train-là, il vaudra donc mieux bien penser à prendre son chargeur avec nous avant de sortir de notre grotte. Et mine de rien, ça risque de devenir très lourdingue au quotidien.

Après tout, à la base, c’est quand même une montre, hein.