Après Bethesda et Activision/Blizzard, 2K Games tourne le dos à Nvidia GeForce Now

Alors que plusieurs sociétés se tournent vers le Cloud Gaming, comme Microsoft et Google, le constructeur Nvidia a également décidé de se lancer dans cette bataille sur un marché déjà concurrentiel. Il faut avouer que l’offre est belle avec la plate-forme Nvidia GeForce Now : jouer à des jeux sur n’importe quel support, PC, smartphone, tablette, en échange d’un abonnement avec une simple connexion internet. Mais là où cette dernière frappe fort, c’est qu’il est possible d’importer sa bibliothèque d’un autre service, comme Steam, pour pouvoir en profiter avec le Cloud Gaming !

Mais alors que Blizzard/Activision et Bethesda avaient décidé de retirer leurs jeux de GeForce Now, nouvelle mauvaise nouvelle…

C’est au tour de 2K Games de tourner le dos à la plate-forme de Nvidia.

Nvidia GeForce Now perd de nouveaux jeux

Nvidia GeForce Now accuse le coup avec une nouvelle perte. La plate-forme de Cloud Gaming sur laquelle il sera possible de jouer à Cyberpunk 2077 dès sa sortie annonce officiellement le retrait des jeux 2K Games de son catalogue.

Une drôle de décision sans plus d’explications, surtout lorsque l’on sait que les titres sont de toute façon achetés par les joueurs, notamment sur Steam, avant d’être importés. Nvidia explique tout de même être en discussion avec 2K Games pour “réactiver” les jeux dans le futur.

Le manque à gagner est donc énorme pour Nvidia qui perd des jeux fédérateurs comme les Borderlands, BioShock ou encore Civilization. Sans oublier la licence NBA 2K qui affiche une énorme et solide communauté.

Avec Activision/Blizzard, la plate-forme avait déjà perdu des jeux importants, puis ceux de chez Bethesda (Fallout, Skyrim, Wolfenstein, Doom…).

Une situation difficile lorsque l’on sait que le secteur du Cloud Gaming est déjà ultra concurrentiel et le catalogue un véritable argument entre les différents services.

Car pour rappel, la concurrence a déjà de solides arguments. Microsoft pourra capitaliser sur les exclusivités de la XBox (Gears of War, Halo…) tandis que Google a ses propres studios avec Stadia – le second a ouvert récemment et est dirigé par une ancienne responsable de God of War. Autant d’arguments contre lesquels Nvidia GeForce Now doit faire face.