Après EyeVerify, Alibaba s’offre MoneyGram

En Chine, Alibaba est le leader des paiements en ligne. Malgré sa position, le groupe doit faire face à une concurrence de plus en plus rude, notamment avec WeChat. Au niveau mondial, la firme souhaite également renforcer sa présence. Le récent mouvement financier que la marque vient d’opérer va dans ce sens. À travers sa filiale Ant Financial Services Group, le site e-commerce compte une nouvelle filiale dans ses rangs, MoneyGram. La transaction s’élève à 750 millions d’euros.

Avec cette acquisition, Alibaba compte donc le leader mondial des technologies financières (Ant Financial Services Group) et l’ancien leader mondial du transfert d’argent MoneyGram parmi ses rangs. Avec ce rachat, l’entreprise chinoise ne manquera pas de changer d’envergure et accentuer sa présence dans le monde entier.

Alibaba Moneygram

Alibaba a des vues sur MoneyGram.

L’année 2017 démarre fort pour Alibaba. En s’offrant MoneyGram, le site de vente en ligne, leader mondial auprès des entreprises, va bouleverser la hiérarchie du secteur.

Conséquence du phénomène Trump ?

Durant sa campagne présidentielle, Donald Trump a plusieurs fois répété qu’en tant que businessman, il ne laissera plus les Chinois l’emporter aussi facilement au niveau commercial.

Ceci étant dit, cette déclaration n’a pas empêché le nouveau président des États-Unis de recevoir Jack Ma, le richissime fondateur d’Alibaba. C’était l’occasion pour le milliardaire républicain d’encenser le businessman chinois pour son « ouverture d’esprit. »

Cette rencontre n’était visiblement pas le fruit du hasard. Pour que cette transaction soit validée, Alibaba va en effet avoir besoin de l’accord du Comité des investissements étrangers aux États-Unis et donc du CIFIUS.

Il est la seule autorité compétente en la matière. Jack Ma a donc tout intérêt à se mettre le président américain dans la poche, et encore plus compte tenu de son programme. Un programme très axé sur le protectionnisme.

Des signes encourageants

Thomas H. Lee qui détient 44,5 % de l’action de MoneyGram a activement participé à la vente. Le marché semble bien recevoir cette nouvelle. L’action de MoneyGram a bondi de 8,75 % soit 12,92 dollars.

L’offre d’Ant Financial Services Group à 13,25 $ l’action représente une prime de 11,5 %. Le fait que la filiale ait pu lever 4.5 milliards de dollars (un record) en avril 2016 doit aussi y être pour quelque chose.

Alibaba était à égalité avec American Express en termes de capital en avril dernier. Maintenant que la firme chinoise dispose d’EyeVerify et MoneyGram, le groupe américain a de sérieux soucis à se faire…

Mots-clés alibabamoneygram