Après Ford, c’est au tour de FCA et Toyota de limiter au maximum les déplacements de leurs employés

Il y a quelques jours, nous vous avons rapporté que le constructeur automobile Ford a suspendu tous les déplacements professionnels de ses salariés. Cette décision est survenue après que deux employés de la firme avaient contracté le virus en Chine. Ford a confirmé à Roadshow que cette restriction des déplacements s’applique autant pour les voyages nationaux qu’internationaux.

L’entreprise avait effectivement écrit dans un communiqué que la décision « s’applique à toutes les opérations de Ford dans le monde et vise à limiter l’exposition des employés de Ford au virus et à sa propagation ». Pour rappel, les constructeurs automobiles font partie des acteurs qui ont été le plus touchés par l’épidémie.

Crédits Pixabay

Aux États-Unis, le coronavirus est apparu pour la première fois sur la côte ouest et plus précisément dans l’État de Washington et de Californie, totalisant déjà 430 cas de contamination et 19 décès.

Les autres constructeurs se mobilisent et prennent des mesures plus strictes

Fiat Chrysler Automobiles et Toyota ont effectivement préféré jouer la carte de la prudence et suivre les pas de Ford. FCA a ainsi confirmé à Roadshow qu’il limitait désormais les déplacements de ses employés non seulement à l’étranger, mais aussi à travers le pays. Le constructeur automobile a également ajouté que les dirigeants se devaient d’ « approuver au préalable » les déplacements et les juger « essentiels ».

Toyota a également pris ses précautions et a déclaré à Roadshow qu’elle « avait limité tous les voyages à l’extérieur de l’Amérique du Nord à ce qui était essentiel pour l’entreprise ». Néanmoins, la firme autorise toujours les déplacements intérieurs pour l’instant.

Le gouvernement américain craint une augmentation des cas de contamination

À rappeler que pour les deux employés de Ford atteints de coronavirus, l’entreprise a déclaré qu’ils avaient été mis en quarantaine « il y a quelque temps » et sont à présent « guéris » de la maladie. Alors que le nombre de patients contaminés augmente aux États-Unis, le gouvernement fédéral s’attend à ce que de plus en plus de cas soient confirmés à mesure que les professionnels de la santé effectuent des tests.

Heureusement, le Congrès américain a récemment pris la décision d’allouer un financement de 8,3 milliards de dollars à toutes les parties prenantes dans la lutte contre le coronavirus aux Etats-Unis.