Après le F-Pace, Jaguar présente son SUV compact E-Pace

Jaguar était présent au Salon de Francfort avec le E-Pace pour la promotion de leur SUV compact, après avoir lancé leur premier « gros » SUV fin 2015, le F-Pace.

Une participation logique au marché mondial du SUV, qui rencontre un immense engouement. La plupart des constructeurs proposent d’ailleurs deux offres au sein de leur gamme, un SUV compact, et un plus imposant.

Deux formats pour séduire le plus de clients possible et convenir à tous les usages.

Un petit air de Jaguar F-Type

Jaguar estime que le succès du SUV n’est pas prêt de s’arrêter. Le constructeur anglais pense en effet que la demande pour ce type de modèles va augmenter de 23% d’ici 2020 à l’échelle mondiale. Une hausse importante quand on constate déjà leur succès inédit et le nombre impressionnant de SUV croisés dans la rue de nos jours.

C’est pourquoi Jaguar lance logiquement sa version compacte du SUV avec le E-Pace. Il reprend grosso modo le dessin du F-Pace dans un format plus contenu, avec 4,40 en longueur et 1,98 mètre de largueur contre respectivement 4,75 mètres et 2 mètres pour le F-Pace.

Peu de différences concernant la largeur, mais toujours cette quarantaine de centimètres habituelle qui différencie les deux modèles SUV dans les gammes automobiles. Taille réduite et prix « réduit » logiquement, ce qui destine ce E-Pace à un plus large public.

De quoi permettre un plus large volume de ventes. Selon Jaguar, 80% des acheteurs seront de nouveaux clients de la marque. Il viendra côtoyer les références de la catégorie, comme les Audi Q3, Mercedes GLA et BMW X1. Une rude concurrence.

Il reprend les grandes lignes du F-Pace tout en arrondissant un peu plus ses courbes, pour proposer un design audacieux entre sportivité et robustesse. Il conserve les codes stylistiques habituels de la marque avec des feux effilés sur une large calandre, donnant un véritable regard de félin à la face avant.

Des finitions à la hauteur du marché premium

L’arrière incliné accompagné d’une ligne de feux qui taille à la serpe cette inclinaison rappelle sans équivoque le coupé Jaguar F-Type. Certains lui trouveront, à la vue des 3/4 avant, un petit air lointain de Fiat 500 X, tout en étant mois arrondi et plus furtif que ce dernier.

Les jantes de 21 pouces participent à cette ambiance sportive. Ambiance qui se poursuit à l’intérieur. La planche de bord est entièrement orientée vers le conducteur pour créer une sorte de cockpit. Elle intègre un grand écran central de 10 pouces ainsi que trois molettes en contrebas.

Sobriété et classicisme sont également de la partie, un peu à la manière d’une berline… germanique. Le E-Pace est bardé de gadgets électroniques, comme le système de verrouillage baptisé clé-loisirs, qui permet de remplacer provisoirement la clé par un bracelet étanche doté d’un transpondeur.

Côté moteur, le E-Pace est proposé avec trois moteurs diesel de 150, 180 et 240 chevaux. En essence, deux puissants moteurs de 249 et 300 chevaux sont au programme. De quoi lui permettre d’abattre le 0 à 100 km/h en seulement 6,4 secondes. Versions 4×2 et 4×4 sont bien sûr disponibles. Il possède une excellente garde au sol (20,4 cm) comparé à la concurrence (13 cm seulement pour le GLA, 17 cm pour le Q3).

Selon Cédric Fréour, alias Audi-Man de P.O.A, Jaguar a grandement amélioré l’ergonomie et les finitions de son modèle comparé au F-Pace, qui n’était pas à la hauteur, d’autant plus au niveau de gamme auquel il prétend. Le E-Pace est quant à lui accessible à partir de 35 700 €… mais peut grimper à plus de 64 000 € une fois les dizaines d’options disponibles choisies.

Un SUV premium donc, mais qui propose un look original, et heureusement, des finitions à la hauteur. Une réussite !

Crédits images : Jaguar