Après seulement 100 jours, l’ancien de Disney qui s’est retrouvé à la tête de TikTok rend le tablier

On peut dire que Kevin Mayer n’aura pas fait long feu à la tête de TikTok. Entre les différentes affaires houleuses auxquelles la boîte a dû faire face ces derniers temps, l’ancien de Disney qui a été choisi pour diriger TikTok se retire déjà de son poste de PDG, après un bref passage de 100 jours aux rênes de la boîte.

En effet, le 26 août dernier, Kevin Mayer a fait une déclaration pour annoncer qu’il se retire du poste de président-directeur général de TikTok. Derrière cette décision, il y a bien évidemment le contexte tendu entre la Chine et les États-Unis affirmant que la célèbre application de ByteDance menace la sécurité nationale américaine.

Crédits Pixabay

Ainsi, le président américain a signé une ordonnance, le 6 août, visant à bannir la plus grande application de partage de minividéos du monde dans le cas où ByteDance ne céderait pas les actifs américains de TikTok d’ici le 12 novembre. Une démarche à laquelle TikTok a récemment répliqué en attaquant l’administration Trump en justice pour décision anticonstitutionnelle.

Le bannissement de TikTok aux États-Unis en toile de fond

Pour résumer la situation, ByteDance, la maison-mère de TikTok, est une firme chinoise. Du coup, comme plusieurs autres, TikTok est soupçonnée de collusion avec le gouvernement chinois dans le recueil et l’envoi des données personnelles des utilisateurs vers la Chine, aux fins de surveillance et d’espionnage. Ce que ByteDance a toujours fermement nié.

Avec plus de 80 millions d’utilisateurs américains par mois, être banni aux États-Unis signifiera une perte énorme pour la maison-mère de TikTok qui, comme vous le savez, est déjà banni en Inde, l’un de ses plus gros marchés sur le plan international.

Kevin Mayer n’aura pas fait long feu à la tête de TikTok

Pour se construire une meilleure image, TikTok s’est donc trouvé un PDG américain en la personne de Kevin Mayer afin de diriger ses opérations internationales. Mais apparemment, ce dernier n’avait prévu que les différends entre les États-Unis et la Chine affecterait TikTok à ce point.

Ce qui l’aurait finalement poussé à rendre le tablier, 100 jours après sa nomination.

La General Manager de la section américaine de TikTok, Vanessa Pappas, a bien tenté de rassurer son public. Cette dernière affirme dans une vidéo aux utilisateurs que leur staff travaille pour avoir l’application la plus sécuritaire.

D’ailleurs, cette dernière est pressentie se retrouver à la tête de TikTok avec la démission de celui qui aura beaucoup contribué au lancement de Disney+.

Mots-clés tiktok