Arche d’Alliance : une nouvelle découverte à Jérusalem ?

Selon la Bible, l’Arche de l’Alliance est le coffre qui contient les Tables de la Loi (ou les Dix Commandements) données à Moïse sur le mont Sinaï. Ce serait un coffret en bois recouvert d’or.

Selon un rapport qui vient d’être publié, un groupe d’archéologues a découvert lors de la fouille d’un temple à l’extérieur de Jérusalem, une ancienne dalle de pierre qui serait reliée à la fameuse Arche de l’Alliance de l’Ancien Testament.

La ville de Jérusalem

La ville de Jérusalem (crédits Pixabay)

Une dalle en pierre sur laquelle aurait reposé l’Arche de l’Alliance

L’artefact a été découvert par les archéologues lors de l’excavation d’un site vieux de 3100 ans situé près de Beit Shemesh, à l’ouest de la capitale israélienne. Les archéologues pensent que le site était autrefois un temple à cause de ses murs épais, du fait qu’il se trouve à l’écart des maisons de l’ancien village et qu’il possède une plate-forme probablement utilisée à l’époque pour les cérémonies religieuses.

Les fouilles ont débuté depuis 2012 et l’été dernier, les archéologues sont tombés sur une énorme pierre posée à plat sur deux pierres plus petites, formant une sorte de table. D’après l’archéologue de l’Université de Tel Aviv, le Dr Zvi Lederman, qui dirige le projet, l’arrangement des pierres ressemble à la description de la pierre sur laquelle l’Arche de l’Alliance a été placée dans le premier livre de Samuel, et en plus la pierre date de la même époque.

Selon le texte biblique, l’arche a d’abord été laissée dans la communauté de Shiloh, au nord de Jérusalem, après l’arrivée des israélites dans la région. Les Philistins en ont ensuite pris possession lors d’une bataille, avant de la rendre aux israélites parce qu’ils pensaient que cela leur avait attiré la colère divine.

Points communs entre la découverte et le texte ancien

D’après le Livre de Samuel, lorsque les Philistins ont retourné l’arche à Beit Shemesh, une grosse pierre se trouvait là-bas sur laquelle les habitants de la ville ont installé l’Arche de l’Alliance et tous les objets en or qui l’accompagnaient. L’arche a par la suite été transférée à Kiriath-Jearim, puis à Jérusalem.

Des incohérences existent cependant entre l’ancien récit et le site étudié par les archéologues. Par exemple, le texte dit que la pierre se trouvait dans une zone ouverte, dans une vallée, alors que la dalle de pierre découverte se trouve elle dans ce qui semble être un temple situé en hauteur par rapport à la ville.

Mots-clés archéologie