Twitter : l’archivage des tweets dispo avant la fin de l’année ?

Dick Costolo l’avait déjà fait mais il vient de remettre le couvert en promettant l’arrivée de l’archivage des tweets sur Twitter avant la fin de l’année ! Soit, si ma perception du temps est juste, pour dans un mois. Intéressant, surtout quand on sait que ce sont près de 15.000 messages qui sont publiés à chaque seconde sur la plateforme. Ce qui fait quand même 54 millions de tweets par heure, 1,2 milliard de tweets par jour, 9 milliards de tweets par semaine et donc un peu plus de 272 milliards de tweets par mois (*). Tout ça sans compter les gros pics de trafic, naturellement. Alors forcément, quand on voit les choses sous cet angle, on comprend pourquoi les ingénieurs de la firme ont désormais une dent contre Dick.

Oui, parce que la difficulté, ce n’est évidemment pas de trouver une méthode pour archiver rapidement et facilement toutes les données d’un utilisateur. Non, le grand défi, c’est surtout de mettre en place une architecture qui sera capable de tenir la charge. Toute la nuance est là. La moindre erreur, le moindre bug et la Fail Whale sera de retour pour un bon moment. Ce serait d’autant plus regrettable que cette dernière s’est faite plutôt discrète depuis la rentrée.

Twitter : l'archivage des tweets dispo avant la fin de l'année ?

Et ce n’est pas tout. Non, car la plateforme a également été pensée pour favoriser au maximum le contenu récent. Quand vous faites une recherche sur un sujet ou sur une thématique, Twitter va donc aller fouiner dans le contenu le plus récent. C’est à partir de là qu’il va faire ses différents classements et vous permettre ensuite de jouer avec les quelques filtres proposés par le service (« top », « tout » ou « personnes que vous suivez »). Et s’il devait en faire autant pour tout les messages publiés, alors c’est tout le réseau qui en serait impacté. S’en suivraient des latences, des bugs, des plantages et peut-être même la fin du monde.

Vous l’aurez compris, cette histoire d’archivage n’est pas une mince affaire et on se demande bien comment les ingénieurs de la firme californienne vont faire pour mettre en place cette fonctionnalité. Après, l’autre question qu’on peut aussi se poser, c’est de savoir si nous en avons vraiment besoin. L’intérêt de Twitter, finalement, c’est de coller au maximum avec le présent, et donc avec ce qui est en train de se passer aux quatre coins du globe.

(*) : Bon, j’suis pas complètement sûr de mon calcul alors merci de ne pas recompter derrière moi.

Via

Mots-clés rumeurstwitterweb