Area 120 : un nouvel incubateur à start-ups, par Google

Google a considérablement diversifié ses activités au fil des années mais l’entreprise reste très dépendante de la publicité et c’est un véritable problème car certaines de ses divisions sont de véritables gouffres financiers. Afin de consolider son activité, elle doit donc trouver de nouvelles sources d’argent et c’est sans doute ce qui l’a poussé à créer Area 120.

Ce dernier n’a absolument aucun lien avec la célèbre zone 51. Pas officiellement en tout cas. Il s’agit en réalité d’un incubateur de start-ups réservé aux salariés de l’entreprise.

Area 120 Google

Google va lancer un nouvel incubateur réservé à ses employés.

Bon, mais dans les faits, comment ça fonctionne ?

Area 120 sera dirigé par Don Harrison et Bradley Horowitz

Le salarié commence par soumettre son projet, son business plan et son calendrier de développement à un responsable d’Area 120. S’il est validé, alors l’employé pourra quitter son poste pour travailler sur sa start-up à 100% tout en continuant à toucher son salaire.

Google se réservera ensuite le droit d’investir dans l’entreprise et il pourra même lui apporter son soutien logistique et/ou financier.

Le géant de la recherche n’en est évidemment pas à son coup d’essai. En réalité, l’entreprise a mis en place un système de ce genre il y a quelques années de cela avec le fameux 20 %. Grâce à lui, les employés de la marque peuvent travailler pendant une journée par semaine sur des projets personnels.

Cela n’a l’air de rien mais cette stratégie s’est révélée payante car elle a donné vie à de nombreux services et notamment à Gmail, Google News ou encore AdSense.

Google a besoin de cet incubateur

A présent, Google veut aller encore plus loin avec ce nouvel incubateur et il ne s’agit évidemment pas d’une décision désintéressée. Loin de là même puisqu’il devrait lui aussi déboucher sur de nombreux produits différents, des produits qui rapporteront peut-être beaucoup d’argent à l’entreprise dans les années qui viennent.

En outre, Area 120 est aussi un bon moyen de conserver un esprit start-up et de développer la culture d’entreprise. Ces initiatives sont en plus un bon moyen d’attirer de nouvelles têtes. Les (très) bons ingénieurs ne courent effectivement pas les rues et Google doit absolument garder une image à la fois jeune et dynamique pour donner envie à ses futurs collaborateurs de rejoindre ses équipes.

Cet incubateur est évidemment un bon moyens d’y parvenir, d’autant que la firme est actuellement la seule à proposer une initiative de ce genre à l’heure actuelle.

Mots-clés googleweb