L’argent ne fait peut-être pas le bonheur, mais il permet de vivre plus longtemps

L’expression « l’argent ne fait pas le bonheur » a toujours été au cœur d’une certaine controverse. En effet, si certains affirment que le bonheur est ailleurs, d’autres martèlent que l’argent y participe et que la pauvreté ne fait pas le bonheur non plus. Une étude récemment menée par des chercheurs de la Northwestern University ne tend ni vers la première ni vers la seconde théorie.

En revanche, cette étude affirme que faute de conduire au bonheur, l’argent pourrait néanmoins rajouter des années à votre espérance de vie. Leur étude a suivi 5 400 Américains d’âges mûrs pendant plusieurs décennies, rapporte Study Finds.

un couple âgé dans un lit, un sourire aux lèvres
Crédits Pixabay

Pour l’un des auteurs, le Dr Eric Finegood, boursier postdoctoral à l’Institut for Policy Research de Northwestern, « l’une des clés d’une longue vie peut résider dans votre valeur nette ».  

A lire aussi : Chez Amazon, ce sont les algorithmes qui se chargent de licencier les livreurs

Les actifs financiers creusent des écarts au sein d’une même famille

De ces 5 400 participants, 2 490 étaient des frères et sœurs ou des jumeaux. Les chercheurs ont découvert que ceux qui gagnaient avaient tendance à vivre plus longtemps que leurs frères et sœurs avec des salaires plus modestes. Selon le Dr Finegood, « l’association au sein de la famille fournit des preuves solides qu’il existe une association entre l’accumulation de richesse et l’espérance de vie ».

Ce chercheur a effectivement constaté qu’ « une différence de 139 000 dollars a été associée à une diminution relative de 13% de la probabilité de décès près de 24 ans plus tard, favorisant le membre de la famille avec une nette plus élevée ».

Les participants avaient une moyenne d’âge de 46 ans lorsque leurs informations ont été recueillies entre 1994 à 1996. Ils ont été suivis jusqu’en 2018, année à laquelle un peu plus de 1 000 d’entre eux étaient décédés. L’étude, parue dans le JAMA Health Forum, a alors utilisé des modèles de survie pour établir le lien entre la valeur nette et la longévité.

A lire aussi : Pour Elon Musk, l’argent n’est pas réel

Plus vous avez de l’argent, plus votre espérance de vie augmente

Les chercheurs ont alors découvert que le fait d’avoir plus d’argent réduisait le risque de mortalité. Plus précisément, chaque tranche de 50 000 dollars supplémentaire de valeur nette accumulée à l’âge mûr faisait chuter le taux de mortalité de 5%. Plus encore, le Dr Finegood affirme qu’ « une différence de 139 000 dollars a été associée à une diminution relative de 13% de la probabilité de décès ». Les résultats sont restés les mêmes après avoir pris en compte les maladies antérieures comme le cancer ou les maladies cardiaques. Idem lorsque Finegood et ses collègues n’avaient analysé que les données des personnes sans cancer ni maladie cardiaque.

Selon l’auteur principal Greg Miller, « beaucoup trop de familles américaines vivent de chèque de paie avec peu ou pas d’économies financières sur lesquelles puiser en cas de besoin. Dans le même temps, les inégalités de richesse ont grimpé en flèche. (…) Ainsi, du point de vue de la santé publique, des politiques qui soutiennent et protègent la capacité des individus à atteindre la sécurité financière sont nécessaires ».