Google Reader s’arrêtera le 1er juillet 2013

Lancé officiellement en 2005, Google Reader est un agrégateur de flux RSS, ce qui signifie que, grâce à lui, vous pouvez lire les articles et news de plusieurs sites et blogs afin de suivre l’actualité sur les thèmes qui vous intéressent. Pour un blogueur, par exemple, l’agrégateur de flux RSS est un outil indispensable permettant de suivre l’actualité et de relayer l’information le plus rapidement possible. Google Reader n’est pas seul sur le marché des agrégateurs mais il a l’avantage d’être sobre et très simple d’utilisation. Malheureusement pour ses utilisateurs, Google a décidé de mettre fin à Google Reader, un arrêt qui prendra effet dès le 1er juillet 2013, date à laquelle le service ne sera donc plus accessible, même si l’export des données le concernant via Google Takeout restera disponible durant quatre mois après cette date.

Cette décision intervient dans le cadre du nettoyage de printemps de Google commencé en 2011 et qui consiste à supprimer régulièrement des services et APIs parmi les moins utilisés.

Google Reader

À l’heure où j’écris ces lignes, les premières réactions commencent à tomber et elles ne sont pas tendres, certains avançant même qu’il s’agit là de la pire décision que Google ait jamais prise. Sans forcément aller jusque-là, on peut cependant remarquer que, dans l’ensemble, c’est l’incompréhension qui règne parmi les utilisateurs de Google Reader.

De son côté, le géant de la recherche justifie cette décision par le fait qu’il y ait de moins en moins d’utilisateurs sur Google Reader, une tendance qui vient étayer les hypothèses de ceux qui annoncent depuis quelques temps déjà la mort du flux RSS face à la montée toujours plus importante des réseaux sociaux. Cependant, pour quiconque souhaitant réaliser une veille la plus efficace possible, l’agrégateur de flux RSS est irremplaçable (du moins pour l’instant) et c’est pourquoi la décision de Google est aussi mal prise.

Bien évidemment, les alternatives à Google Reader existent déjà et sont même nombreuses, nous devrions d’ailleurs en entendre parler de plus en plus dans les mois qui viennent. Cependant, à la vue de toutes les réactions qui se font entendre, si la mobilisation est suffisamment importante, Google pourrait-il revenir sur sa décision ?

Note : Si vous cherchez une alternative à Google Reader, sachez que vous trouverez un dossier complet sur la question à cette adresse.