Arrêtez tout, Mike Hughes a enfin pu décoller à bord de sa fusée !

Mike Hughes a enfin pu réaliser son rêve. L’homme a effectivement procédé au lancement de sa fusée artisanale durant le week-end. L’appareil s’est élevé à plusieurs centaines de mètres de haut avant de retomber tranquillement vers la terre ferme. Le pilote s’en est sorti – presque – sans la moindre égratignure. Toute la question est maintenant de savoir s’il a réussi à prendre une photo de la Terre vue du ciel.

Mike Hughes fait les choux gras de la presse depuis la fin de l’année dernière, et plus précisément depuis le mois de novembre.

Mike Hughes

C’est en effet plus ou moins à cette date que l’homme a annoncé son intention de procéder au lancement d’une fusée construite de ses mains.

Mike Hughes s’est – enfin – envolé à travers les airs

Le décollage était prévu pour la fin novembre, mais Mike Hughes a été obligé de l’annuler au dernier moment lorsque les autorités ont refusé de lui donner l’autorisation nécessaire.

Loin de se laisser abattre, le pilote improvisé est revenu à la charge au début de l’année en annonçant un nouveau lancement pour février, mais notre ami a été une fois de plus contraint d’annuler l’expérience suite à des problèmes mécaniques en lien avec le système de propulsion bricolé par ses soins, un système souffrant visiblement d’une défaillance importante.

Mike Hughes a en effet un parcours assez atypique et l’homme a ainsi mené pendant plusieurs années une carrière de chauffeur de limousine avant de s’intéresser à l’aéronautique. Un beau matin, en se levant, il a ressenti le besoin impérieux de construire sa propre fusée en s’appuyant sur un moteur à vapeur, un moteur suffisant selon ses calculs pour s’élever à cinq cent cinquante mètres de hauteur.

Si l’homme était principalement motivé par l’ampleur de ce défi par tout à fait comme les autres, il souhaitait également profiter de l’expérience pour prouver la platitude de notre planète et il a donc reçu le soutien de la très controversée Flat Earth Society.

Quelques blessures superficielles, mais rien de grave

Samedi, Mike Hughes a donc grimpé à bord de sa fusée et il a procédé à son lancement dans la foulée. L’homme, âgé de soixante et un ans, a été propulsé dans les airs à environ cinq cent soixante-dix mètres de hauteur avant de retomber vers le sol, ralenti par les deux parachutes embarqués à bord de l’engin. L’opération s’est bien passée, mais le pilote a tout de même été blessé au dos. Fort heureusement pour lui, mais aussi pour ses proches, les blessures sont superficielles et il devrait donc s’en remettre très rapidement.

D’après son assistant, la fusée a atteint une vitesse de 560 km/h avant d’être freinée par les parachutes. L’équipe a rapidement accouru sur le site d’atterrissage pour aider Mike Hughes à sortir de sa fusée.

Durant une interview donnée à Associated Press, Mike Hughes s’est dit soulagé que tout se soit bien passé. Il était en effet fatigué de subir les moqueries des gens et il estime avoir rempli sa part du marché.

Peu de temps avant le lancement de sa fusée, l’homme a également confié à Noize TV que son expérience n’avait pas pour but de prouver que la Terre est plate, mais plutôt de confirmer ce fait.

Il compte maintenant construire une seconde fusée baptisée Rockoon, une fusée qui décollera grâce à un ballon rempli de gaz et qui sera ainsi capable de s’élever à 110 kilomètres.