Ask.com : payez vous un moteur de recherche

La crise, c’est pas la joie. Non, franchement, à part les banques, les grands patrons, les hommes politiques et ma propriétaire qui gonfle mon loyer tous les trois mois, tout le monde est dans la merde. Même certains moteurs de recherche, comme Ask, qui seraient presque prêt à laisser tomber et à se proposer au plus offrant. Moi j’vous l’dis, c’est une sale époque, hein !

Ask.com : payez vous un moteur de recherche

Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas la sœur du cousin du beau-frère du castor du fils de la femme de ménage du coin mais le PDG de IAC Interactive qui se dit prêt à refourguer son moteur à n’importe qui ayant assez de fric pour se le payer. Bon, pour le moment, aucune offre n’a été mise sur la table mais le gars semble espérer que Google et Bing se réveillent dans les jours qui viennent.

Alors bon, ce n’est pas une nouvelle qui va changer la face du monde, il n’y a de toute manière pas grand monde qui utilisait Ask, mais ça fait quand même tout bizarre d’entendre ça. Tiens, pour le coup, je vais faire toutes mes recherches du jour sur Ask, tiens, et je vais même leur balancer plein de BL histoire de tenter de sauver la vie de leurs employés.

Faut pas croire, je suis un blogueur engagé moi madame.