Assassin’s Creed Odyssey : le personnage le plus joué n’est pas celui que vous croyez

Assassin’s Creed Odyssey arrivait sur le marché un an après Origins et l’écrasant succès d’estime récolté par cette excursion égyptienne de la franchise, pour remonter de quelques siècles supplémentaires dans le passé et propulser le joueur en Grèce, en pleine époque classique. L’occasion pour Ubisoft de consentir à un virage encore plus marqué vers le genre RPG et proposer, pour la première fois, de choisir entre un personnage masculin (Alexios) et son pendant féminin (Kassandra) avant de débuter l’aventure.

Un choix cornélien à n’en point douter, mais voilà, les joueurs ont réussi à surprendre l’éditeur français en optant dans près de deux cas sur trois pour Alexios. Une répartition masculin / féminin désavantageuse pour la belle Kassandra, que Scott Phillips, réalisateur d’Assassin’s Creed Odyssey, est le premier à trouver curieuse… d’autant que les personnages féminins jouables ne courent pas les rues dans Assassin’s Creed (seules, Aveline de Granpré de Assassin’s Creed III Liberation et Evie d’Assassin’s Creed Syndicate viennent en tête) et que les phases de test du titre laissaient présager d’une situation tout autre.

Pour la première fois dans l’histoire de la licence, Assassin’s Creed Odyssey propose d’incarner deux personnages, l’un féminin, l’autre masculin… que les joueurs préfèrent deux tiers du temps.

Interrogé par Game Informer (dans cet article payant), Scott Phillips se dit « surpris » que les joueurs aient massivement choisi d’entamer l’aventure aux commandes d’Alexios. D’après l’intéressé, lors des différentes périodes de test ayant précédé le lancement du jeu, la répartition entre Alexios et Kassandra allait plutôt chercher dans les 50% pour l’un, 50% pour l’autre, avec tout de même un « léger avantage pour Kassandra« , apprend-on. Une tendance qui se sera donc, en grande partie, inversée lors de l’arrivée récente d’Assassin’s Creed Odyssey sur les plateformes de téléchargements.

Les décisions prises par les joueurs en cours de partie, un autre motif d’étonnement pour les équipes de développement

Autre motif de surprise chez Ubisoft, les décisions prises par les joueurs durant l’aventure. Il s’agissait d’une autre nouveauté introduite dans Assassin’s Creed Odyssey : la possibilité de prendre des décisions en cours de partie et donc d’influencer la suite des événements, à la manière de ce que l’on pourrait trouver dans un RPG de Bioware, Bethesda ou CD Projekt. Si l’interview de Scott Phillips ne nous dit pas précisément quels choix privilégiés par les joueurs ont surpris les équipes d’Ubisoft (probablement pour éviter les spoils), l’intéressé assure que les développeurs ont bien souvent été pris à contre-pied par ces décisions.

Pour rappel, le premier DLC d’Assassin’s Creed Odyssey, « l’Héritage de la Première Lame », est disponible depuis quelques jours. Une autre extension, « Le Destin de l’Atlantide », est attendue au printemps.