Assaut de la Zone 51 : Les autorités avaient préparé une réponse musclée

L’on se souvient tous de cette histoire qui a eu lieu en 2019, un fan d’OVNIS avait créé un événement assez particulier sur Facebook. Il s’agissait de prendre d’assaut la base militaire connue sous le nom de Zone 51. Pour l’homme en question, c’était juste une blague, mais l’on sait maintenant d’après des documents récemment publiés que les forces de l’ordre n’étaient pas du tout amusées par la situation. Les autorités ont en effet préparé une réponse létale pour faire face à la menace.  

La Zone 51 est une base de l’U.S. Air Force qui se trouve sur la partie sud de Groom Lake dans le Nevada. Groom Lake est un lac de sel qui se trouve à environ 129 km de Las Vegas. Depuis des décennies, la position de la base ainsi que l’interdiction d’y entrer ont poussé les théoriciens du complot à supposer que l’on y faisait des expériences secrètes sur des extraterrestres. La Zone 51 contiendrait également des preuves de la visite d’aliens sur Terre et de l’existence des OVNIS.

Crédits 123RF.com

Evidemment, le public n’a pas accès à la Zone 51. Au cours de l’été 2019 pourtant, l’événement Facebook « Storm Area 51, They Can’t Stop All of Us » a vu près de 2 millions de personnes prêtes à participer. Le raid devait avoir lieu le 20 septembre de l’année 2019.

Une grosse blague

L’homme derrière l’événement Facebook se nomme Matty Roberts et il était à l’époque âgé de 20 ans et était étudiant à Bakersfield en Californie. Il a créé le post le 27 juin et a dit plus tard qu’il s’agissait d’une grosse blague depuis le début.

Au programme de l’événement, les participants devaient se regrouper dans le désert du Nevada près de la Zone 51. Puis, il fallait défoncer le portail au lever du jour et aller voir les aliens à l’intérieur. Secourir les extraterrestres détenus faisait aussi partie du plan.

Les forces de l’ordre à l’affût

D’après des documents qui sont sortis récemment relatant les communications du gouvernement, l’ampleur de l’événement a mis en alerte les responsables au niveau local et au niveau fédéral. Des dizaines d’agences de maintien de l’ordre se sont mobilisées pour répondre à l’assaut. Parmi les dispositifs préparés, il y avait des « contremesures automatiques et létales ».

D’après ce qu’on peut lire dans le plan opérationnel du Nevada Department of Public Safety Investigation Division, certains des participants pouvaient être armés et il fallait se préparer à un conflit armé. Le document en question est constitué de centaines de pages qui décrivent les détails du plan des forces de l’ordre, les descriptions des moyens de transport dans la Zone 51, mais aussi les plans de toutes les entrées. L’on sait également qu’il y a dans le document de nombreux rapports sur des youtubeurs qui tentaient de suivre les allers et venues des employés.

Dans le document, on peut aussi lire que même si la plupart des participants n’étaient pas vraiment sérieux, il y a un risque potentiel que des groupes terroristes utilisent l’événement pour tester la sécurité des sites de sécurité nationale.

Au final, Roberts a annulé l’événement « Storm Area 51 », et ce 9 jours avant la date prévue. Il a plutôt encouragé les gens à aller visiter « Alienstock », un festival dédié aux OVNIS à Las Vegas. Quelques milliers de personnes se sont quand même réunis le 20 septembre dans la ville de Rachel dans le Nevada qui est toute proche de la Zone 51. Personne n’a toutefois tenté de pénétrer dans la base militaire.

s https://www.space.com/storming-area-51-deadly-force

Mots-clés zone 51