L’industrie du jeu vidéo est en plein essor et la fondation IGDA essaye d’obtenir des fonds

Contrairement aux autres secteurs qui sont en difficulté à cause de la pandémie du coronavirus, l’industrie du jeu vidéo est en plein essor. Les joueurs obligés de rester chez eux ont dépensé plus de 10 milliards de dollars dans l’achat de jeux ou d’extensions en ligne en mars 2020.

La vente des jeux sur console et sur mobile a également explosé. En France, cela a augmenté de 140,6% dans les jours qui ont suivi la mise en place du confinement. Pour sa part, la Nintendo Switch s’est vendue en masse avec 5 millions de copies livrées rien qu’aux États-Unis en l’espace d’un mois seulement. Une hausse considérable en matière d’audience a également été constatée au cours des dernières semaines. Le nombre hebdomadaire de téléchargements sur mobile a augmenté de 60% soit 1,2 milliard.

Adolescent jouant à un jeu vidéo. Crédits : Pixabay

Le nombre de joueurs actifs sur les plateformes de jeux en ligne comme Steam ainsi que le nombre de vues sur Twitch ne cessent également de croître.

L’IGDA est dans l’impasse

Au milieu du développement continu de la communauté des joueurs, la trésorerie l’association internationale des développeurs de jeux n’est pas restée au top de sa forme.

Étant un organisme à but non lucratif, la fondation IGDA comptait sur la GDC (Game Developers Conference) pour collecter des fonds. L’annulation de l’événement qui devait se tenir initialement à San Francisco au mois de mars l’a naturellement mis dans une situation financière délicate.

Pour redresser la barre, l’association organise en ce moment une collecte de fonds auprès d’éditeurs, de studios et de développeurs de jeux. Si l’on en croit Nika Nour, directrice exécutive de l’IGDA, faire une collecte de fonds au beau milieu d’une crise sanitaire est un grand défi pour l’association. Il va sans dire que la plupart des entreprises se focalisent plus sur la mise en place d’une stratégie économique pour mieux faire face aux retentissements du COVID-19 que sur des œuvres caritatives.

Une lueur d’espoir se manifeste

Tout espoir n’est peut-être pas perdu pour la fondation IGDA vu qu’une nouvelle édition de la GDC 2020 a été annoncée. L’événement est programmé entre le 4 au 6 août prochain au Moscone Center de San Francisco.

Si le coronavirus le permet, les professionnels du Dixième Art auront l’occasion de présenter leurs projets. L’IGDA pour sa part pourra octroyer comme de coutume des prix aux développeurs de jeu vidéo les plus innovants lors de l’IGF (Independent Games Festival).

Mots-clés fondationjeu vidéo