L’astéroïde Apophis semble inquiéter les scientifiques

Il y a 16 ans, les scientifiques avaient découvert un immense astéroïde géocroiseur qu’ils ont baptisé « Apophis » en référence au dieu du chaos égyptien. Avec ses 325 mètres de diamètre et 45 millions de tonnes, il s’agit d’un véritable mastodonte dont l’orbite croise celle la Terre deux fois par révolution. Cela le rend « potentiellement dangereux », car il pourrait y avoir des risques de collision.

Imaginez un peu le chaos que cela provoquerait s’il venait à percuter la Terre ?

Crédits Pixabay

Eh bien les chercheurs sont justement inquiets, car en calculant la trajectoire d’Apophis, ils ont découvert que l’astéroïde pourrait bien entrer en collision avec notre chère planète en 2068 ! Heureusement, les scientifiques indiquent que la (mal)chance qu’une telle chose se produise est de 1 sur 150 000. Toutefois par mesure de précaution, ils cogitent d’ores et déjà sur des plans pour empêcher que la Terre se fasse un jour percuter par l’astéroïde Apophis.  

Quels sont les plans ?

Pour l’instant, les chercheurs n’ont pas encore de plan précis en ce qui concerne la menace potentielle que représente Apophis. Pour l’instant, ce qu’ils prévoient c’est d’étudier sérieusement l’astéroïde pour en savoir plus sur la rocheuse, et prévoir des missions en conséquence. 

« Nous avons moins d’une décennie pour planifier des missions terrestres et d’éventuelles missions in situ dont les mesures peuvent fournir des connaissances détaillées sans précédent sur la nature physique d’Apophis en tant qu’exemple prototype d’astéroïdes potentiellement dangereux », a indiqué le Lunar and Planetary Institute dans un atelier virtuel organisé plus tôt ce mois de novembre.

A partir des données récoltées, les scientifiques espèrent trouver un moyen d’empêcher qu’Apophis ainsi que d’autres astéroïdes n’entrent un jour en collision avec la Terre.

Comme l’explique Brent Barbee, ingénieur aérospatial de l’Université du Maryland, lors de la conférence, Apophis « présente une excellente opportunité de prototyper et de démontrer une capacité de reconnaissance en orbite proche de la Terre à réponse rapide.  »

A lire aussi : Un astéroïde a (vraiment) frôlé la Terre vendredi

On en saura plus en 2029

Les scientifiques comptent sur le passage d’Apophis au plus proche de notre planète en 2029 pour pouvoir l’étudier de plus près. D’après les calculs de trajectoire effectués par les chercheurs, l’astéroïde devrait en effet passer vraiment très très près de la Terre en avril 2029. Durant cette période, la rocheuse devrait être encore plus proche de nous que nos satellites de communication.  

A lire aussi : La NASA a prélevé un morceau de Bénou

« La connaissance est la première ligne de défense planétaire, et la rencontre d’Apophis en 2029 est une opportunité pour mille ans », a indiqué l’Institut lunaire et planétaire. C’est donc avec impatience qu’on attend d’en savoir plus sur ce que les chercheurs prévoient de faire.

Mots-clés astéroïdes