L’astéroïde qui a tué les dinosaures a aussi généré un tsunami géant

Il y a 66 millions d’années de cela, un astéroïde s’est écrasé près de ce qui est aujourd’hui la péninsule du Yucatan, au Mexique. Cet impact a éradiqué environ 75% de la vie terrestre. On sait aussi que cet astéroïde est à l’origine de la disparition des dinosaures. Cette histoire, presque tout le monde la connaît.

Ce que la plupart des gens ignorent toutefois, c’est que cette énorme collision a aussi généré un tsunami géant dans le golfe du Mexique. Grâce à des simulations informatiques, des chercheurs ont pu déterminer la hauteur de ses vagues. Selon eux, certaines d’entre elles s’élevaient jusqu’à 1 500 mètres. Cette découverte remonte à 2018.

Une énorme vague
Crédits Pixabay

Récemment, une équipe de scientifiques de l’université de Louisiane (États-Unis) a révélé de nouvelles informations concernant ce tsunami. Ces chercheurs ont découvert de profondes « rides » fossilisées dans ce qui est aujourd’hui le centre de la Louisiane.

A lire aussi : Pendant ce temps, les Russes ont conçu un missile capable de créer un « tsunami radioactif »

De nouvelles preuves

D’après les scientifiques, ces rides sont les premiers éléments physiques à prouver que ce tsunami géant a bel et bien eu lieu.

« C’est une bonne chose de trouver enfin une preuve de quelque chose qui a été théorisé pendant aussi longtemps », a déclaré le géophysicien Sean Gulick, de l’université du Texas, à Austin.

Pour détecter la présence de ces ondulations, les chercheurs ont fait appel à une technique de sondage sismique. Ils ont utilisé des explosifs et des marteaux industriels pour envoyer des ondes sismiques dans le sol. Ils ont ensuite écouté leur retour sur les couches de sédiments et les roches situées dans le sous-sol.

A lire aussi : Les traces d’un méga-tsunami qui s’est produit il y a 9 900 ans ont été découvertes en Israël

Des rides de 16 mètres de haut

Grâce à cette technique, les chercheurs ont pu en apprendre plus sur ces rides. D’après eux, ces ondulations sont espacées d’environ un kilomètre et mesurent près de 16 mètres de haut. Ces caractéristiques font de ces rides « les plus profondes jamais enregistrées sur Terre. »

Le géophysicien Gary Kinsland, de l’université de Louisiane, pense que ces rides se sont formées lorsque les vagues du tsunami se sont approchées du rivage à une profondeur d’environ 60 mètres. Cela aurait provoqué une perturbation des sédiments du fond marin. Les chercheurs espèrent que de nouveaux éléments viendront s’ajouter à cette découverte pour compléter toutes les pièces du puzzle de ce terrible événement.

Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue Earth & Planetary Science.

Mots-clés astéroïde