L’astéroïde qui ferait de nous des millionnaires ne vaudrait en fait pas grand chose

16 Psyche est un astéroïde massif présumé riche en métal et évalué à 10 000 quadrillions de dollars. Ce gros caillou spatial ne serait en réalité qu’un tas de décombres selon une nouvelle étude.

16 Psyche se situe à 370 millions de kilomètres de la Terre et vaudrait selon les rumeurs une fortune. Il est l’un des objets les plus mystérieux de notre Système solaire. La communauté scientifique pourrait bientôt en savoir davantage sur celui-ci. La NASA prépare une mission pour août 2022 dont l’objectif sera de déterminer si l’astéroïde contient vraiment suffisamment de métal pour valoir 10 000 quadrillions de dollars. Il pourrait ainsi faire de chaque personne sur Terre un milliardaire. Les conclusions d’une récente étude vont cependant à l’opposé de cette hypothèse. Cet objet spatial issu de la ceinture d’astéroïdes n’aurait en fait aucune valeur pécuniaire.

Un astéroïde filant dans l'espace
Crédits Pixabay

Le papier publié dans The Planetary Science Journal indique une composition à 82,5 % de métal, 7 % de pyroxène à faible teneur en fer et 10,5 % de chondrite carbonée. L’astéroïde serait ainsi moins métallique et moins dense.

Une réplique du régolithe de 16 Psyche en laboratoire

Le corps céleste de 200 km de diamètre pourrait posséder une densité bien en dessous des estimations. Les précédentes prévisions lui prêtaient une composition métallique à 95 % avec une quantité considérable de fer, de nickel et surtout d’or. La baisse de la concentration des éléments métalliques et la densité apparente suggèrent cependant un objet spatial différent de ce que certains scientifiques croient.

David Cantillon s’est basé sur la réflexion de la lumière pour déterminer la composition de 16 Psyche. Cet étudiant de premier cycle à l’université de l’Arizona a reproduit en laboratoire le régolithe de l’astéroïde. Plusieurs ingrédients ont été combinés jusqu’à obtenir la façon dont l’astre réfléchit la lumière solaire.

« Avoir une teneur en métal inférieure à ce que l’on pensait auparavant signifie que l’astéroïde aurait pu être exposé à des collisions avec des astéroïdes contenant les chondrites carbonées les plus courantes, qui ont déposé la couche de surface que nous observons actuellement », explique l’auteur de l’étude dans son papier.

Toujours précieux pour la science

16 Psyche ne nous rendra pas riches, mais il continue d’avoir une très grande valeur pour les scientifiques. « L’opportunité d’étudier un noyau exposé d’un planétésimal est extrêmement rare (…) Notre travail montre que 16 Psyche est beaucoup plus intéressant que prévu », fait savoir Cantillon.

Les chercheurs pensent que l’astéroïde transporte les restes d’une planète longtemps disparue. Étudier ce type de corps céleste permet d’en apprendre davantage sur la formation de notre Système solaire. La mission de l’Agence spatiale américaine prévue pour 2022 n’atteindra la roche spatiale que quatre ans après son lancement.

Mots-clés astéroïdes