Asus : le Zenfone AR a été officieusement dévoilé par Qualcomm

Asus n’arrivera pas les mains vides au CES 2017 et il devrait notamment profiter de l’occasion pour lever le voile sur un nouveau terminal compatible avec Google Tango, le très attendu Zenfone AR. Il s’était fait assez discret jusqu’à présent, mais tout a changé en début de semaine lorsque Qualcomm a publié sur son propre blog des informations portant sur l’appareil.

Avec Tango, Google souhaite simplement faire entrer la réalité augmentée dans nos téléphones. Comment ? Par le biais de plusieurs capteurs et d’une plateforme entièrement dédiée à la chose.

Zenfone AR

Le Zenfone AR dans toute sa splendeur.

Cette technologie aura de nombreuses applications sur le long terme.

Asus présentera un Zenfone AR durant le CES 2017

Grâce à elle, il sera par exemple possible d’obtenir des informations contextuelles sur des produits ou même sur des œuvres d’art, ou encore de redécorer virtuellement notre appartement en nous appuyant sur notre smartphone.

Lenovo a été le premier à proposer un téléphone compatible avec la solution de Google, mais il ne sera pas le dernier et Asus compte lui aussi se positionner sur ce segment avec le Zenfone AR.

D’après les informations publiées par Qualcomm, l’appareil devrait être propulsé par un Snapdragon 821 et il ne se contentera pas d’offrir une compatibilité avec Tango puisqu’il supportera aussi Daydream, la plateforme de réalité virtuelle présentée par Google lors de la toute dernière I/O. Il réunira donc le meilleur des deux mondes.

La note ne rentre malheureusement pas dans les détails, mais Evan Blass a publié quelques heures plus tard un premier visuel présentant l’appareil de face et de dos.

Et un visuel en prime

Le Zenfone AR semble assez conventionnel et il rappelle ainsi beaucoup les autres appareils de la marque. Il propose d’ailleurs la même ergonomie et tous les boutons physiques habituels sont ainsi regroupés sur le flanc droit. Tous, ou presque, car le téléphone embarque aussi un bouton d’accueil physique.

Le dos est noir et mat, avec un module photo réellement proéminent. Il est même gigantesque et cela n’a rien de surprenant, car il embarque tous les capteurs nécessaires au fonctionnement de Tango. Le tout avec ce qui ressemble fort à un autofocus laser et à un capteur colorimétrique, sans oublier l’habituel flash double ton.

Pour le moment, nous n’en savons pas beaucoup plus, mais de nouvelles infos devraient tomber dans les jours à venir.

https://twitter.com/evleaks/status/815973578906730497