AT&T attaqué en justice concernant des frais cachés pour ses services mobiles

AT&T fait face actuellement à une poursuite en justice de la part de certains de ses clients. D’après les plaignants, l’entreprise augmenterait le prix des services mobiles par rapport à ce qui a été annoncé en ajoutant de faux frais administratifs mensuels de 1,99 $.

Ces frais sont dissimulés à un endroit difficile à remarquer sur la facture des clients, ce qui suggère de manière trompeuse que ce sont des taxes imposées par le gouvernement.

MWC 5G

Crédits Pixabay

AT&T fournit une explication en profondeur sur son site web par rapport à ce problème. Toutefois, d’après la plainte, cette explication n’est pas adéquate, mais renforce le fait que l’entreprise ment à ses clients en leur disant que les frais en question sont bien des frais liés au service mobile.

Les plaignants s’insurgent contre cette déclaration de AT&T en disant que si ces frais faisaient bien partie des charges à payer pour l’utilisation du service, ils devraient être inclus dans l’annonce concernant le prix du service en question.

Des frais anormaux

Les frais qui sont la cause de cette poursuite judiciaire ont été introduits en 2013 par AT&T et s’élevaient au début à 0,61 $.

Depuis, la société les a augmentés trois fois pour arriver à 1,99 $. Selon la plainte, normalement, la valeur de ces frais administratifs aurait dû diminuer s’ils suivaient réellement les coûts réels proposés par l’opérateur pour son offre de service mobile post-payé. Les coûts déclarés par l’entreprise ont en effet baissé au fil des années, et ces frais administratifs auraient dû suivre cette tendance.

Selon les plaignants, en augmentant la valeur de ces frais cachés, AT&T a été en mesure de faire monter les prix réels sans avoir eu à les annoncer publiquement. La compagnie a ainsi pu obtenir des centaines de millions de dollars auprès des utilisateurs californiens au cours des six dernières années à l’insu de ces derniers.

Le contenu de la plainte

La plainte a été déposée par Ian Vianu et Irina Bukchin qui sont des clients de AT&T. Elle vise à obtenir le statut de recours collectif pour tous les clients actuels, mais aussi les anciens clients californiens qui ont été facturés à tort.

En ce qui concerne le contenu de la plainte, à part le fait de dénoncer la mauvaise pratique de AT&T, celle-ci demande aussi une injonction permanente pour forcer la société à cesser de facturer ces frais. A part cela, la plainte demande une ordonnance qui va obliger la compagnie de téléphonie mobile à payer des dommages, une restitution et des frais de justice.

Cette plainte contre AT&T montre que même les grandes entreprises ne sont pas à l’abri des soupçons. En tout cas, cette poursuite en justice, on l’espère, sera un avertissement qui empêchera les différentes compagnies de soutirer illégalement de l’argent à leurs clients.