L’atterrisseur lunaire SLIM du Japon est en route pour quitter l’orbite terrestre

Le Japon se rapproche une nouvelle fois de la Lune. Le 2 octobre dernier, la JAXA ou Japan Aerospace Exploration Agency a annoncé que son engin spatial SLIM ou Smart Lander for Investigating Moon avait effectué un allumage de son propulseur. Selon les explications, la manœuvre va permettre à l’appareil de quitter l’orbite de la Terre en direction de la Lune.

La JAXA a indiqué que SLIM a allumé son moteur principal pendant 39 secondes le samedi 30 septembre dernier, alors qu’il se trouvait à une altitude de 660 km au-dessus de la partie sud de l’Océan Atlantique. Si tout se passe comme prévu, l’appareil va arriver pour la première fois au niveau de la Lune le mercredi 4 octobre.

Illustration de SLIM
Crédits ISAS/JAXA

A lire aussi: Japon : l’atterrisseur SLIM transporte un robot Rolly-Polly

Un long voyage pour SLIM

La mission SLIM a décollé le 6 septembre dernier avec comme charge secondaire le télescope à rayons X XRISM. Au cours des semaines qui ont suivi, les membres de l’équipe ont surveillé le comportement de l’engin spatial pour vérifier l’état des divers systèmes de bord.

Ainsi, après la manœuvre du 30 septembre, SLIM va « rencontrer » la Lune le 4 octobre, mais il ne s’agira pas encore d’atterrir à la surface de cette dernière. En effet, l’engin spatial va juste survoler la Lune, ce qui constitue une étape de son long voyage qui va lui permettre d’économiser du carburant.

Selon les responsables de la JAXA, SLIM va arriver en orbite lunaire 3 à 4 mois après le lancement de la mission. Quant à l’alunissage, il aura lieu 1 ou 2 mois après l’arrivée en orbite lunaire.

La particularité de la mission japonaise

L’alunissage de SLIM représentera une étape importante pour l’exploration spatiale. L’objectif de la mission est en effet de se poser dans un rayon de 100 m d’une cible qui se trouve dans le cratère Shioli. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’engin est surnommé « sniper lunaire ».

D’après les explications, la capacité d’effectuer des atterrissages aussi précis pourrait permettre aux futures missions d’accéder à des sites difficiles mais qui présentent un intérêt scientifique. Les sites en question peuvent se trouver sur la Lune ou sur d’autres corps planétaires du Système Solaire.

Si le Japon réussit à faire alunir SLIM, il deviendra le 5ème pays à avoir réussi à poser en douceur un appareil sur la surface de la Lune.

SOURCE: Space.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.