Au Brésil, les partisans de la théorie de la Terre plate vont avoir leur conférence

La Terre plate fait de plus en plus d’adeptes chaque année et le Brésil ne fait pas exception à la règle. D’après les chiffres relevés par le Guardian, alors environ 7 % de la population brésilienne est convaincu que notre planète est totalement plate. Ce qui représente la bagatelle de 11 millions de personnes.

La situation n’est pas plus mirobolante ailleurs. En France, une étude menée en 2017 par l’Ifop pour le compte de l’Institut Jean Jaurès et l’observatoire Conspiracy Watch avait révélé que 9 % de la population française estimait possible la théorie de la Terre plate.

La Terre vu de l'espace.

Crédits Pixabay

Comment expliquer une telle tendance ? Les avis diffèrent. Certains reportent la faute sur Internet et sur toutes les vidéos conspirationnistes que l’on trouve sur YouTube et d’autres plateformes, d’autres estiment que la recrudescence de ces théories farfelues relève d’un problème de confiance global.

La théorie de la Terre plate, de plus en plus en vogue

L’unité portée par le principe même de société semble en effet appartenir à de l’histoire ancienne. Les inégalités ont entraîné de profondes ruptures entre les classes sociales. Notamment entre la population et la classe politique.

Et si l’on ajoute à cela la défiance de plus en plus marquée du peuple pour les médias, on obtient un terreau fertile pour les théories conspirationnistes.

Le Brésil n’échappe pas à cette triste réalité. En réalité, c’est même tout l’inverse puisque la théorie de la Terre plate rencontre de plus en plus de succès sur le territoire brésilien, notamment auprès des croyants et des personnes ne disposant pas d’un niveau d’instruction très élevé.

Siddharta Chaibub a commencé à s’intéresser à la chose un peu par hasard en tombant sur des vidéos conspirationnistes. Vidéos qui l’ont poussé ensuite à rejoindre un groupe spécialisé sur WhatsApp. Après s’être abreuvé de toutes ces théories, ce Flat Eather convaincu a fini par créer sa propre chaîne YouTube, une chaîne suivie, toujours selon le Guardian, par plusieurs dizaines de milliers de personnes.

Grâce à cette popularité croissante, Siddharta Chaibub a été invité sur le plateau d’un talk-show brésilien du nom de The Night, avec trois autres platistes de son groupe.

Bientôt une convention au Brésil

Interrogé par l’animateur du show, l’homme a alors révélé qu’il comptait organiser dans quelques semaines la toute première convention brésilienne consacrée à la théorie de la Terre plate. Une convention qui se tiendra à Sao Paulo à une date et à un endroit tenu secret. Chaibub invoque en effet des questions de sécurité liées aux « préjugés » que peuvent avoir certaines personnes pour ces théories.

L’initiative a bien entendu ses détracteurs. C’est le cas de Fernando Lang da Silveira, un professeur de physique travaillant pour l’Université fédérale de Rio Grande do Sul. Pour lui, la faute incombe d’ailleurs à Internet, un Internet qui donnerait trop de voix « à ces idiots ».

Mais pour lui, la toile n’est finalement qu’un amplificateur, ou plutôt un accélérateur. Le vrai problème se situerait surtout du côté du fondamentalisme chrétien, très présent au Brésil.

Un fondamentalisme responsable de la recrudescence de nombreuses théories créationnistes similaires.

Chaibub semble d’ailleurs lui donner raison. L’homme se dit en effet catholique convaincu, tout en expliquant que son mouvement n’a rien de religieux ou de politique.

Pour rappel, Pythagore lui même évoquait une forme sphérique en décrivant la Terre, et ce entre -580 et -495. Erastosthène, de son côté, a calculé la circonférence de notre planète de son vécu, entre -276 et -194.

Mots-clés terre