Au Brésil, Samsung chope des selfies sur Getty et prétend qu’ils ont été capturés avec son A8

Ce n’est pas l’honnêteté qui étouffe Samsung Brésil. L’antenne locale du constructeur coréen publiait dernièrement, sur son compte Twitter officiel, deux clichés prétendument capturés à l’aide du double module frontal du Galaxy A8. Supprimés depuis, les deux selfies provenaient en réalité de Getty, une célèbre banque d’images libres de droits. L’un comme l’autre y sont proposés à 475 euros… et depuis 2015.

C’est à un internaute (@feliperas) que l’on doit la découverte du pot aux roses. L’intéressé, qui a publié sur Twitter les preuves de la supercherie, est parvenu à obtenir une réponse de Samsung. Une réponse bien vaseuse dont les marques ont le secret quand elles sont prises en défaut. On vous laisse savourer.

Samsung vient de commettre une erreur qui risque d’entacher son image de marque au Brésil. Des selfies prétendument capturés avec le Galaxy A8, provenaient en réalité de Getty Images.

« Oups, désolé, vous avez raison Feliperas. La réponse que nous vous avons donnée plus tôt n’était pas vraiment correcte [Samsung avait dans un premier temps explicitement confirmé à Feliperas que les photos provenaient bien du Galaxy A8]. La plupart des photos que nous postons proviennent de nos smartphones, mais certaines, comme celles-ci, sont des images qui reflètent aussi l’attitude de l’audience que nous ciblons ». Une manière bien maladroite de se rattraper aux branches, alors que les deux clichés avaient bien été publiés pour venter les mérites du double capteur selfie intégré au Galaxy A8.

Samsung n’est pas le seul à louvoyer avec les images promotionnelles…

« Vous voudriez vous prendre en selfie ? La caméra du #GalaxyA8 vous donne la photo dont vous rêvez, prête à être publiée« , lisait-on en source d’une des deux photos postées jeudi 16 août par Samsung Brésil. On cherche toujours la mention précisant que le cliché n’était pas capturé avec le mobile milieu de gamme de la marque (que Fred avait d’ailleurs testé en début d’année).

À noter toutefois que Samsung est malheureusement loin d’être le seul constructeur à manquer de transparence en matière de rendus promotionnels. Avec son G6, LG faisait à peu près la même chose en 2017, note un autre Twittos brésilien.

L’affaire rappelle en outre la campagne de publicité orchestrée par Huawei pour son P9, il y a deux ans. Cherchant à mettre en avant les capacités en photo de son flagship d’alors, le géant chinois jurait l’avoir utilisé pour prendre un des clichés diffusés pour l’occasion… avant de reconnaître un peu plus tard qu’il avait en réalité été capturé à l’aide d’un Canon EOS 5D Mark III. Un appareil vendu plus de 4000 euros à l’époque.

https://twitter.com/feliperas/status/1030113594413854720

https://twitter.com/feliperas/status/1030127747513950208