Au Canada, il existe une mystérieuse forêt pleine de chaussures

Patty Maher habite en Ontario, la province la plus peuplée du Canada. Passionnée de photo et de balades au grand air, il lui arrive fréquemment de partir en vadrouille armée en tout et pour tout de son simple appareil photo. Elle a fait une étonnante découverte en se promenant dans une forêt située aux abords de sa ville.

Patty était en train de rouler sur une route secondaire de la région lorsque son regard a été attiré vers un étonnant motif au loin.

Forêt Chaussures

Intriguée, la photographe a arrêté son véhicule sur le bas-côté de la route et elle a commencé à se diriger vers la forme.

Une forêt de chaussures

En arrivant sur place, elle a alors eu la surprise de se retrouver face à des centaines de chaussures clouées aux arbres, accrochées à leurs branches ou tout simplement déposées entre leurs racines.

Elle a fait ce que n’importe quel photographe aurait fait à sa place et elle a donc sorti son appareil photo pour immortaliser l’étrange spectacle, bien décidée à faire toute la lumière sur cette étrange forêt par la suite.

Quelques jours plus tard, Patty a donc entrepris de faire des recherches afin de déterminer l’origine de cette étrange coutume.

En discutant avec les habitants de la région et les représentants des pouvoirs publics, elle a réalisé que la toute première apparition de ces chaussures remontait au début des années 70. Plus étrange, d’après la police, aucun accident ne s’était produit sur cette route dans ces années-là et ces chaussures n’avaient donc rien d’un mémorial.

Plusieurs théories, aucune explication

Par la suite, elle a réalisé que les habitants de la région avaient développé plusieurs théories pour expliquer la présence de ces chaussures.

Certains pensent ainsi que ces chaussures sont en réalité une installation artistique, d’autres qu’elles célèbrent un mouvement de marche libre remontant dans les années 70, d’autres encore que cette étrange forêt n’est rien de plus qu’une simple farce orchestrée par les adolescents du coin.

Patty a donc lancé un appel sur Facebook et elle a alors découvert que cette forêt n’était pas la seule au Canada. En réalité, un arbre situé dans une autre ville de l’Ontario aurait lui aussi été recouvert de chaussures, mais il n’aurait malheureusement pas survécu à l’opération.

Mots-clés insolite