Au Japon, des congés supplémentaires pour les employés non-fumeurs

Pour encourager ses employés à cesser de fumer, Takao Asuka a trouvé la formule la plus juste. Ce chef d’entreprise est à la tête de Pilia, une société de marketing basée Tokyo où 35% de ses employés sont des fumeurs. Les employés non-fumeurs de cette société bénéficient désormais de six jours de congé supplémentaires chaque année.

Tout compte fait et d’après lui, cette mesure permet de traiter les employés de l’entreprise sur le « même pied d’égalité ».

Japon Fumer

L’histoire remonte en effet au mois septembre. Un employé non-fumeur s’irrite du temps perdu par ses collègues lors de leurs interminables pauses-cigarette.

6 jours de congés en plus pour les non-fumeurs de l’entreprise

Il décide donc de déposer une proposition dans la boîte à idées de l’entreprise : récompenser les non-fumeurs en leur donnant des jours de congés supplémentaires.

Le message est bien passé et arrive jusqu’à Takao Asuka. Le chef d’entreprise a donc d’appliquer une nouvelle politique au sein de sa société en accordant six jours de congé annuel supplémentaires aux employés qui ne perdent par leur temps en pause cigarette.

« J’espère encourager les employés à arrêter de fumer grâce à des incitations plutôt qu’à des sanctions ou à la coercition», a déclaré Asuka au Japan Times.

«Dans un pays où près de 22% des personnes fument, soit l’un des taux les plus élevés au monde, Asuka a également déclaré que la politique devrait encourager les gens à cesser de fumer. Un cadre japonais donnant à ses employés une semaine de congé supplémentaire marque une étape majeure dans le pays », a fait remarquer Business Insider.

Une avancée majeure dans la lutte contre le tabac ?

Depuis la mise en place du nouveau système, 30 des 120 salariés auraient ainsi pu profiter de jours de congés supplémentaires.

La décision d’Asuka d’offrir plus de congés est particulièrement louable quand on sait que le Japon est un pays dans lequel les employés ne prennent quasiment jamais de vacances. Comparés à une grande partie du monde développé, les travailleurs japonais enregistrent des heures intenses avec peu de possibilités de passer du temps personnel.

C’est aussi une décision surprenante étant donné que le Japon est ouvertement laxiste sur les habitudes tabagiques.

Mots-clés insolitejapon