Au Japon, il est possible d’organiser des funérailles pour ses poupées sexuelles

Le Japon est connu pour ses étonnantes facéties et ce n’est visiblement pas sur le point de changer. Preuve en est, une entreprise nippone a lancé un tout nouveau service pour le moins original, un service permettant aux Japonais d’organiser des funérailles… pour leurs poupées sexuelles.

Le Japon a beau être un pays magnifique, il est en proie depuis plusieurs années maintenant à un déclin global de sa population.

Au Japon, il existe une entreprise qui organise des funérailles pour poupées sexuelles

Crédits Pixabay

En 2015, par exemple, les autorités ont établi une moyenne de 1,99 personne par foyer, avec seulement 1,91 personne au centre de Tokyo et 1,61 personne dans l’arrondissement de Shinjuku (source).

Le Japon, un pays de plus en plus touché par la solitude

Si le Japon compte toujours beaucoup d’habitants, de plus en plus de foyers se limitent ainsi à une seule personne. La solitude est donc en train de s’institutionnaliser et c’est précisément pour cette raison que de nombreux Japonais se tournent vers des compagnes virtuelles comme des hologrammes… ou des poupées sexuelles.

Bien sûr, ces nouveaux besoins ont donné vie à de nouveaux marchés et certaines entreprises ont donc développé des produits et des services adaptés à cette population.

Human love Doll Company en fait partie et cette société nippone a donc lancé un tout nouveau service spécialement pensé pour les personnes partageant leur vie avec une poupée sexuelle. Un service pour le moins surprenant.

En échange d’une somme d’argent, une somme conséquente cela va de soi, l’entreprise propose en effet à ses clients d’organiser des funérailles en l’honneur de leur compagne en silicone.

Plusieurs formules au choix

Plusieurs formules sont bien entendu proposées. La formule simple coûte 50 000 yens, soit environ 413 € en appliquant les taux de conversion actuellement en vigueur, et elle regroupe un service funéraire et commémoratif avec destruction de la poupée. Le propriétaire ne repart bien entendu pas les mains vides et il peut ainsi regagner ses pénates avec un certificat funéraire et des images de l’événement.

Les personnes plus fortunées peuvent cependant opter pour une seconde formule baptisée Doll Angel.

Proposée à 90 000 yens, soit environ 744 €, elle inclut tous les services de la formule de base, avec quelques services bonus en prime : le propriétaire de la poupée peut ainsi assister à la cérémonie et la poupée sera démontée pièce par pièce avant d’être détruite. Si le propriétaire le souhaite, une lettre pourra même être lue à la disparue pendant l’acte.

Mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, les poupées en question ne sera ni placée en terre, ni même incinérées. En réalité, les disparues seront confiées aux soins d’une entreprise du secteur d’Osaka, une société spécialisée dans l’élimination… des déchets industriels.

Mots-clés japonnsfy