Au Nevada, un homme a attrapé la Covid-19… deux fois

Un américain âgé de 25 ans a contracté la Covid-19 deux fois. Une réalité qui nous fait poser des questions sur la façon dont le système immunitaire réagit au virus.

Apparemment, nous ne sommes pas à l’abri d’une éventuelle nouvelle contamination après avoir attrapé la Covid-19 pour la première fois. C’est du moins ce que suggère une étude publiée récemment dans la revue médicale The Lancet. L’article décrit le cas d’un jeune américain, habitant au Nevada, qui a contracté le coronavirus deux fois. Il s’agit du premier cas de réinfection détecté aux États-Unis et le cinquième confirmé à l’échelle mondiale. Les deux contaminations sont survenues à un intervalle d’environ un mois et demi.

Photo de Shameer Pk – Pixabay

Cette circonstance souligne, selon notre source, l’importance de la distanciation sociale et du port du masque même si on a déjà contracté la Covid-19.

Une nouvelle infection plus grave

L’article paru dans la revue mentionné ci-haut explique que le jeune homme de 25 ans avait été initialement testé positif au virus en avril. Il a retrouvé sa forme en mai, après quelques semaines de traitement. Cependant, vers la fin du même mois, il a dû se rendre dans un centre de soins d’urgence car il présentait à nouveau des symptômes du SARS-CoV-2. Début juin, il a été confirmé qu’il avait attrapé le coronavirus pour la deuxième fois.

Le pire, c’est que la deuxième infection était plus grave que la première. Heureusement, le patient a tout de même réussi à s’en sortir. Il s’agit du deuxième cas confirmé de réinfection dans lequel le patient souffrait davantage que lors de la première contamination. Pour l’heure, les scientifiques se demandent pourquoi cela est arrivé dans la mesure où le système immunitaire devrait produire des anticorps après la première infection.

A lire aussi : Il existe un compte Instagram pour les pires masques anti Covid-19

Quid de l’efficacité des vaccins ?

D’après Akiko Iwasaki, professeure d’immunobiologie à l’Université de Yale, il existe de nombreuses raisons qui peuvent expliquer cette souffrance plus grave lors de la deuxième contamination. Le patient pourrait par exemple avoir été exposé à des niveaux beaucoup plus élevés du virus. Il est également possible que la réponse immunitaire lors de la première infection ait aggravé la maladie au lieu de faire le contraire.

Toujours selon Iwasaki, bien que les auteurs de l’étude aient mentionné que les cas de personnes infectées plusieurs fois sont susceptibles d’avoir une incidence sur l’efficacité d’un futur vaccin, la réalité pourrait être différente. Et pour cause, contrairement à un vaccin, l’agent responsable de la pandémie peut déployer des protéines pour gêner la réponse immunitaire.

A lire aussi : Covid-19, pour limiter le risque d’infection dans les espaces clos, évitez les coins

Mots-clés Covid-19santé