Au Royaume-Uni, vos 30 000 abonnés font de vous une célébrité sur Internet

Vous êtes suivi par au moins 30 000 personnes sur votre compte Twitter, Instagram ou même Pinterest ? Dans ce cas, vous êtes une célébrité selon le responsable de la réglementation publicitaire britannique, l’Advertising Standards Authority (ASA). Bravo !

Parmi les nombreux sujets qui nourrissent les débats dans notre époque moderne où la technologie domine, la plus passionnante reste : comment se traduit la célébrité sur internet ? L’ASA vient ainsi d’apporter un début de réponse qui pourrait bien changer les choses. Le régulateur a établi que le chiffre magique qui détermine la popularité sur la toile est donc de 30 000 abonnés.

célébrité réseaux sociaux

Crédit photo UNSPLASH

Tous ceux et celles qui sont en quête de notoriété et de reconnaissance sur les réseaux sociaux seront ravis de cette nouvelle.

Tout est parti d’un post Instagram

Bien évidemment, ce chiffre de 30 000 abonnés ne sort pas d’un chapeau magique. L’ASA n’est pas un prestidigitateur en quête de gloire. Comme souvent dans ce genre de cas, il s’agit des résultats d’une étude approfondie et – supposément – sérieuse.

Tout a commencé sur Instagram : une utilisatrice du nom de Sarah Willox Knott, dont le pseudonyme est @ThisMamaLife, a partagé un post qui fait la promotion d’un médicament. Sponsorisée par Sanofi, la publication vantait l’efficacité d’un somnifère.

Jusque-là rien de nouveau sous le soleil, car il ne s’agit que d’une publicité de plus parmi les millions qui gangrènent les plateformes sociales. Cependant, l’affaire a pris une tournure inattendue lorsque l’ASA a décidé de se pencher sur ce fameux post pour vérifier qu’il respecte bien les lois en vigueur en matière de promotion digitale.

Qu’est ce que ça implique au juste ?

L’ASA n’a pas tardé à annoncé son verdict : avec ses 32 000 abonnés, Sarah Willox Knott et son compte Instagram @ThisMamaLife entrent dans la catégorie de célébrité, ce qui fait qu’ils n’ont pad le droit de faire de la publicité pour un médicament.

« Nous avons considéré que plus de 30 000 adeptes ont indiqué que [Sarah Willox Knott] avait l’attention d’un nombre important de personnes. Étant donné qu’elle était populaire et qu’elle attirait l’attention d’un large public, nous avons considéré que @ThisMamaLife était une célébrité aux fins du code de la PAC », a indiqué l’ASA dans un communiqué.

Le régulateur en a également profité pour apporter des précisions aux lois en vigueur en matière de publicité en ligne. Désormais, les utilisateurs britanniques qui cumulent plus de 30 000 abonnés sur les réseaux sociaux sont donc soumis aux mêmes contraintes que les personnages publics.

Pour certains, cette nouvelle risque de compromettre leur business. Pour d’autres, il s’agit d’une aubaine, car ils ont désormais un objectif précis à atteindre pour prétendre au titre de célébrité du web !

Mots-clés instagram