Au Texas, une femme atteinte d’un cancer du sein a diffusé son opération sur Facebook Live

Le cancer du sein peut être mortel lorsqu’il est diagnostiqué tardivement. Aussi étrange que cela puisse être, le taux de mortalité chez les femmes noires serait de quarante pour cent plus élevé que chez les femmes blanches. Les femmes de couleur seraient également plus exposées au cancer du sein triple-négatif. Il s’agit d’un type agressif qui réapparait après le traitement. Une Afro-américaine a trouvé une manière efficace de sensibiliser les autres victimes de cette maladie.

Sonia Johnson, de DeSoto, au Texas, a décidé de partager l’expérience de son opération via Facebook Live. La chirurgie de sa tumorectomie a été réalisée jeudi au Methodist Charlton Medical Center de Dallas par la docteure Allison DiPasquale, chirurgienne spécialiste du cancer du sein.

facebook-wifi

À la fin de l’opération, cette dernière a consacré une partie de son temps précieux pour répondre aux questions.

D’après l’hôpital, la séquence a été vue par cinquante mille utilisateurs du réseau social. L’idée est de sensibiliser les femmes à se faire dépister. L’initiative s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le cancer du sein, célébrée ce mois d’octobre.

Une patiente incroyablement courageuse

Sonia Johnson, âgée de 50 ans, a appris qu’elle souffrait d’un cancer en décembre de l’année dernière. D’après ce qu’elle a confié à CBS Dallas-Fort Worth, sa réaction à la découverte de la tumeur qui grandissait en elle a été finalement très positive. Elle était déterminée à suivre une chimiothérapie et vaincre la maladie.

« Cette patiente est courageuse. Elle est incroyable », a déclaré à la station de radio la docteure Allison DiPasquale. « Elle expose son corps pour que les gens puissent dire : ” Waouh, je vais passer une mammographie et m’assurer que je n’ai pas le cancer “. »

Une opportunité d’apprentissage

« Ce matin, je disais que j’avais un cancer. Maintenant, je peux dire que j’ai un cancer. Demain, je dirais que j’ai eu un cancer », a déclaré Johnson lors d’une conférence de presse, lorsqu’elle a un peu récupéré, après l’opération.

La femme a également déclaré qu’elle espérait pouvoir toucher au moins une personne sur les 50 000 internautes à avoir regardé la vidéo. Ce serait en effet pour elle une nouvelle victoire et elle souhaite ainsi que son initiative pousse le plus de femmes à se faire tester.

L’opération a également été une occasion pour des chirurgiens du sein et des radio-oncologues de se former. Le directeur exécutif Susan G. Komen a également répondu aux questions des téléspectateurs en direct.