Peut-être une mauvaise surprise pour les abonnés Netflix

Netflix pourrait bien voir le prix de ses abonnements augmenter en flèche en Europe. C’est du moins ce que semble avancer The Motley Fool dans un article publié le 13 janvier.

Netflix compte actuellement trois abonnements à son catalogue. Le premier est facturé 7,99 € par mois et il donne droit à un accès avec une définition standard et la possibilité de télécharger des vidéos sur un seul appareil. Plus intéressant, le second est proposé à 11,99 € par mois et il donne accès à la Full HD avec pas moins de deux accès en simultanée et la possibilité de télécharger des vidéos sur deux appareils.

Photo de freestocks.org provenant de Pexels

Le troisième abonnement, qui est aussi le plus cher, propose le Full HD ou la 4K, mais aussi 4 accès en simultanée et la possibilité de télécharger des vidéos sur quatre appareils différents. Il se négocie en revanche autour des 15,99 € par mois.

Un augmentation à venir chez Netflix ?

Certains d’entre vous s’en souviennent peut-être, mais Netflix proposait des prix plus attractifs à ses débuts en France. Si le forfait de base était déjà proposé à ce prix, l’abonnement intermédiaire ne coûtait pas plus de 9,99 € par mois, contre 11,99 € pour le plus gros forfait.

Toutefois, en 2017, Netflix avait choisi de revoir ses prix à la hausse pour financer davantage de projets et, on l’imagine, réaliser plus de marge.

Depuis, le géant du streaming a conservé les mêmes prix, du moins sur le vieux continent. Netflix a en effet revu encore une fois à la hausse le prix de ses abonnements aux Etats-Unis en avril dernier. Et il semblerait que ce soit désormais à l’Europe de passer à la caisse.

Adam Levy, du site The Motley Fool pense en effet que Netflix risque de revoir ses prix cette année en Europe. Une démarche qui ferait suite à l’augmentation mise en place aux Etats-Unis et au Canada, mais également au Royaume-Uni.

1 € par mois pour financer plus de contenus ?

Pour appuyer son propos, notre confrère se base notamment sur les contenus en préparation chez Netflix. Afin de conserver la main mise sur le marché, un marché qui devient de plus en plus concurrentiel, le géant a en effet multiplié les investissements ces derniers mois et il devrait du même coup produire bien plus de contenus en Europe dans les mois à venir.

Or justement, qui dit plus de contenus dit aussi beaucoup plus de dépenses. Pour rentabiliser cet investissement, il serait donc logique que Netflix revoit une nouvelle fois sa grille tarifaire. Encore plus au vu du contexte actuel.

Adam Levy cite en effet une nouvelle mesure sur laquelle travaille l’Union européenne, une mesure qui visera à exiger que les services de streaming vidéos incluent un minimum de 30 % d’oeuvres européennes à leur catalogue. Si le projet aboutit, Netflix va donc devoir intensifier ses investissements et acheter plus de contenus en Europe. Ce qui se traduira inévitablement par une augmentation de ses coûts.

Aucune confirmation de la part de Netflix

Une augmentation qui devrait en revanche rester mesurée. Netflix est en effet très bien implanté en Europe et une simple augmentation de 1 euro par mois sur ses plus gros forfaits lui permettrait d’obtenir plus d’un demi-milliard de dollars.

Reste que pour le moment, le principal intéressé n’a encore rien confirmé.

Mots-clés netflix