Aurous : comme Popcorn Time, mais pour la musique

Aurous n’est pas encore disponible sur le marché mais il commence à faire beaucoup parler de lui et cela n’a rien de surprenant. Pourquoi ? Tout simplement parce que ce logiciel va proposer exactement la même chose que Popcorn Time, mais pour la musique. Et si vous voulez mon humble avis, les ayant-droits risquent de ne pas apprécier. Pas du tout, même.

Internet a révolutionné beaucoup de choses et la musique en fait évidemment partie. Il faut dire aussi que le téléchargement de MP3 a participé à la démocratisation de la technologie.

Aurous

Aurous proposera exactement la même chose que Popcorn Time, mais pour la musique.

Sans Napster et toutes les autres solutions du même type, le web n’aurait peut-être pas eu autant de succès à l’époque.

Lancement prévu le 10 octobre… en version alpha

Je ne vais pas vous faire un cours d’histoire mais vous savez sans doute que l’industrie du disque a mis plusieurs années avant de lâcher du mou. Spotify, Deezer et tous les autres ont effectivement du les travailler au corps pendant pas mal de temps avant de pouvoir lancer leur plateforme.

Aurous, lui, n’a rien à voir avec toutes ces plateformes et c’est assez logique car ses concepteurs n’ont pas cherché à négocier quoi que ce soit avec les ayant-droits.

Cette application se rapprochera davantage d’un Popcorn Time et elle fera ainsi office de passerelle entre les internautes et la musique partagée sur Bittorrent. Ces derniers n’auront ainsi qu’à taper le titre d’un album ou le nom d’un artiste pour accéder à toutes ses pistes… sans avoir à débourser le moindre centime.

Sympa, mais le meilleur reste à venir car la solution sera aussi livrée avec un outil capable d’importer des listes de lecture hébergées sur Spotify, Pandora ou même Google Music. L’idée, c’est évidemment de nous faciliter au maximum la transition.

Aurous ne se contentera pas de Bittorrent, bien sûr, et il sera aussi capable de gérer des fichiers stockés en local. Son lecteur pourra d’ailleurs lire de nombreux formats comme le MP3, le FLAC ou encore l’OGG.

Comme dirait l’autre, il y a du niveau et le plus beau, c’est que le client sera disponible sur Windows, OS X, Linux, iOS et Android. Même les télévisions connectées pourront en profiter. Attention cependant car il faudra patienter encore un peu avant de mettre la main dessus.

Le lancement de la version alpha est prévu pour le 10 octobre prochain.