Aussitôt entamé, le TRUTH social de Trump est saboté

Il n’aura pas fallu attendre bien longtemps pour que les blagueurs du Web s’attaquent à TRUTH, nouveau réseau social de Donald Trump, ex-président des États-Unis.

Comme nous le rapporte le site du Washington Post, des internautes ont semé la la zizanie sur la première version de test secrète de TRUTH à travers des comptes fakes — avant de voir le site proprement mis hors ligne quelques heures après.

Credits endagadget

A lire aussi : Donald Trump se fait pirater son site Internet !

Une histoire de cochon

Un utilisateur s’est ainsi inscrit sous le pseudo “donaldjtrump”, avant de poster la photo d’un cochon en train de déféquer — peut-être pas la plus subtile des approches, mais sans nul doute la plus efficace pour un canular. Le site révèle également qu’un journaliste a pu s’approprier le pseudo “mikepence” sans rencontrer de problème avec la modération du site. Le comble pour un site qui porte le nom de TRUTH…

L’ancien président des États-Unis n’est pas allé chercher bien loin l’inspiration pour son réseau social : TRUTH est une réplique presque exacte de Twitter. En lieu et place des tweets et des retweets, les utilisateurs postent des “Truths” — des “Vérités”, et peuvent par la suite poster des “Re-truths” sur leur propre fil…

La vérité selon Trump

Le lancement de TRUTH est prévu pour début 2022, avec une beta annoncée au mois de novembre prochain. Chapeauté par le Trump Media and Technology Group, ce réseau social a pour objectif de “donner une voix à tous” et “lutter contre les Big Tech” dans un contexte où “les talibans sont très présents sur Twitter“, comme le décrit Donald Trump en personne.

Son fils, Donald Trump Junior, lamentait ainsi la chasse aux “voix conservatrices” sur Twitter —  en référence directe à la suppression du compte de Donald Trump en janvier dernier. TRUTH n’a que pour seul but d’offrir une plateforme d’expression pour la famille Trump et la sphère neo-conservatrice les entourant, un réseau social spécial MAGA en somme.

Mots-clés donald trump