Austin Powers 4 : Mike Myers entretient mollement le suspense

Version britannique avant l’heure d’OSS 117, Austin Powers pourrait bien revenir nous titiller au travers d’un quatrième film. Sa figure principale Mike Myers a ainsi récemment laissé planer le doute sur un retour de la franchise abandonnée en 2002. À moins que notre homme ne soit doué d’un sadisme peu commun, on peut vraisemblablement s’attendre à de nouvelles aventures pour l’agent Powers.

En 1997, quand le rétro à la mode était la musique disco et les pattes d’éléphant et non les Pogs et Coucou c’est nous !, Jay Roach nous sortait Austin Powers. Une parodie délurée de James Bond qui mettait en scène un photographe de mode vivant dans les années 60 et qui, la nuit, œuvrait pour le gouvernement britannique en tant qu’agent secret.

L’interprète d’Austin Powers, Mike Powers, incarnait d’ailleurs à la fois le héros et son antagoniste, le docteur Denfer, avec le choix d’ailleurs pas très pertinent dans la version française d’opter pour deux comédiens pour chacun de ces personnages. Une “erreur” toutefois réparée pour la suite.

Après trois films au succès confortable, Austin Powers pourrait reprendre du service

Sa suite, sortie deux ans plus tard, Austin Powers : L’Espion qui m’a tirée, va constituer la meilleure performance de la franchise (311 millions de dollars de recettes contre 68 millions pour le premier film), même si le troisième volet, Austin Powers dans Goldmember lancé en 2002, réalisera un score tout à fait convenable (296 millions).

Depuis, plus rien. Il y a quelques mois, Austin Powers fêtait son vingt-et-unième anniversaire, le premier film étant ainsi sorti le 2 mai 1997 sur sa terre natale. Une célébration qui n’appelait pas forcément à un retour de l’agent secret, mais invité sur le plateau de l’émission d’ABC News Good Morning America, Mike Myers n’a pu s’empêcher de lâcher le morceau :

“Je ne peux ni confirmer ni démentir un film, l’existence et la non-existence d’un film, si tant est qu’un film de ce genre existe ou pas.” Mais si je veux instaurer un suspense plus long que deux secondes, j’essaie au moins de ne pas apparaître heureux de mon annonce, car c’en est bien une quoi qu’on en dise. Entre autres question que l’on se pose maintenant : Jay Roach prendra-t-il le risque de tourner l’épisode de trop et Beyoncé, qui à l’époque du troisième film ne faisait pas encore trembler le monde de son orteil, sera-t-elle rappelée pour garantir 3 milliards de recettes day one ?