Australie : 10 000 chameaux sauvages vont être tués pour minimiser les conséquences de la sécheresse qui frappe le pays

L’Australie fait actuellement face à un grave problème de sécheresse, sans parler des feux de brousse qui ne cessent de faire des ravages depuis un certain temps maintenant. A cause de ces problèmes environnementaux, les ressources deviennent de plus en plus rares et de nombreux habitants et espèces animales sont menacés par le manque d’eau et de nourriture.

Les chameaux sont arrivés par bateau en Australie vers 1840. Au début, ils étaient utilisés comme moyen de transport pour traverser les vastes déserts du pays. Actuellement, leur population est constituée d’un million d’individus errant sur le territoire australien.

Crédits Pixabay

Ils se sont mis à détruire les habitats et se disputent les ressources avec les espèces endémiques et les populations locales.

En ces périodes de fortes chaleurs et d’incendies, le gouvernement australien compte ainsi tuer 10 000 chameaux sauvages à partir d’hélicoptères. L’abattage a commencé le 8 janvier dernier pour une durée totale de cinq jours.

Des animaux qui sont devenus un poids pour le pays

Dans son rapport, News.com.au a déclaré que les habitants de l’Etat de l’Australie-Méridionale sont d’accord avec le plan d’abattage des chameaux sauvages. Selon les populations locales, avec la sécheresse, les chameaux meurent de soif et essayent désespérément de trouver de l’eau, et vont jusqu’à entrer dans les habitations humaines.

Marita Baker, une figure emblématique de l’état, a indiqué que les habitants se sont retrouvés dans des situations inconfortables. Selon ses dires, les chameaux détruisent les clôtures et tournent autour des maisons afin de chercher de l’eau, notamment à travers les climatiseurs.

Selon News.com.au, quelques sites d’eau importants ont même été contaminés par les chameaux.

Le changement climatique à blâmer

L’année 2019 a été l’année la plus chaude jamais enregistrée en Australie. Durant les 11 derniers mois, la quantité de pluie qu’a reçue l’Etat de l’Australie-Méridionale a été au niveau le plus bas.

Pour les chercheurs australiens, la température qui ne cesse de monter et les précipitations qui diminuent favorisent les événements météorologiques extrêmes dans le pays tels que les feux de brousses massifs. Le gouvernement australien pense que la sécheresse qui frappe actuellement le pays est juste un aperçu de ce que le pays va endurer à cause du changement climatique. Notons que jusqu’ici, 24 personnes et plus d’un milliard d’animaux ont péri dans les incendies qui durent depuis des mois en Australie.