Australie : un adolescent a piraté Apple dans l’espoir de se faire embaucher

Pour certains, travailler pour un géant de la technologie est un rêve qu’ils veulent à tout prix réaliser, peu importent les conséquences. Un jeune australien de 17 ans en a fait la preuve, car il a piraté Apple à deux reprises, espérant ainsi se faire remarquer par la firme à la pomme.

Selon l’Australian Associated Press, c’est à 13 ans que cet adolescent s’est livré, avec l’aide d’un autre garçon plus âgé que lui (également condamné), à une intrusion dans le système de sécurité interne d’Apple.

Crédits Pixabay

D’après l’ABC (Australian Broadcasting Channel), ces intrusions n’ont pas conduit à des dommages au niveau des serveurs de la compagnie.

Le principal objectif du jeune Australien et de son complice plus âgé était en effet plus de se faire remarquer pour se faire engager.

À 13 ans, il est parvenu à berner le système de sécurité des serveurs d’Apple

En décembre 2015, ce jeune homme, âgé maintenant de 17 ans est parvenu à passer le système de sécurité d’Apple, en utilisant une fausse identité numérique pour pouvoir passer les barrages et ainsi berner le système.

Il a ensuite téléchargé des documents internes et des données au niveau des serveurs de la société. Un exploit qu’il a renouvelé en 2017.

Selon son avocat, il pensait que ces intrusions le feraient remarquer par la compagnie. Et c’était effectivement le cas : au courant de ses agissements, Apple a remonté les informations au niveau du FBI, qui à son tour a contacté la Police fédérale australienne.

Malheureusement pour le hacker en herbe, ce n’était pas le résultat escompté qui s’en est ensuivi. Il a été traduit devant la justice pour plusieurs charges en lien avec le piratage effectué.

Se faire recruter comme c’était le cas de certains hackers

Après avoir été jugé par le tribunal d’Adélaïde, le jeune pirate a été libéré, moyennant une caution de 500 dollars. Le juge a opté pour une peine de 9 mois de mise à l’épreuve par rapport aux faits qui lui ont été imputés.

Son avocat a précisé que le prévenu ne s’était pas rendu compte de la gravité de ses actes et des faits qui lui ont été reprochés. Son but ayant été de se faire embaucher.

Il a d’ailleurs demandé à ce que les charges soient effacées du casier judiciaire de son client. Cela pourrait nuire à ses perspectives de carrière orientées sur la cybersécurité et la criminologie.

Mots-clés apple