Australie : Google est poursuivi en justice pour abus de données personnelles

Le géant du net Google est pointé du doigt par la commission australienne en charge de réguler la concurrence et la consommation et la firme est ainsi accusée d’exploiter abusivement les données de ses utilisateurs. Suite à ces allégations, un procès est intenté contre la multinationale auprès de la cour fédérale australienne au motif de livrer ses clients à des publicités ciblées. 

Selon l’ACCC (Australian Competition & Consumer Commission), Google aurait effectué des changements le 28 juin 2016, puis envoyé des notifications aux utilisateurs. Mais dès que ces derniers appuyaient sur la mention « j’accepte », leurs données personnelles étaient liées implicitement à d’autres sites web. Considérant cela comme une exploitation abusive, la commission a décidé de dénoncer les recours du moteur de recherche à des informations privées de ces clients.

crédits Unsplash

Officiellement le 27 juillet dernier, une action en justice a été portée contre Google pour dénoncer fermement ses manœuvres contre les consommateurs australiens.

Les consommateurs australiens auraient été dupés

Pour les autorités de la concurrence et la consommation australienne, Google aurait dupé les utilisateurs en effectuant ces fameux changements en 2016 : en effet, les consommateurs habitués aux services de l’algorithme ont accepté aveuglément ces modifications. Le géant du numérique aurait donc élargi sciemment la portée de l’information personnelle de ses utilisateurs dans le but de réaliser plus de profits par le biais de sites commerciaux et publicitaires partenaires.

D’après la commission australienne, les consommateurs n’auraient pas accepté de tels changements s’ils avaient eu connaissance à l’avance de la portée des modifications. En effet, le manque de précision des notifications induisait intentionnellement les clients en erreur. Pire, Google profitait grassement des bénéfices de ses pages publicitaires qui revenaient à 10 % de son chiffre d’affaires.

À lire aussi : Grâce à Google Maps, vous pouvez visiter les locaux de CD Projekt

Google se défend des allégations portées contre lui

Critiqué de toute part, Google s’est fermement défendu auprès de l’Associated Press en soulignant l’explicité de ses notifications. Le géant du Net affirme qu’aucun acte malhonnête ne peut lui être imputé, car les consommateurs étaient libres d’accepter ou de ne pas adhérer à ses modifications facultatives.

À l’issue du procès, Google est susceptible de verser des amendes environnant les millions de dollars si la commission des consommateurs australienne reçoit gain de cause. L’affaire est donc à suivre de près à la cour fédérale australienne.

À lire aussi : Google prépare pas mal de nouveautés pour Gmail

Mots-clés google