Australie : un streameur condamné après avoir frappé sa compagne enceinte pendant une partie

Jugé pour avoir frappé sa compagne enceinte alors qu’il jouait à Fornite devant une audience d’internautes, un streameur australien a été reconnu coupable de violences conjugales. Et d’avoir écopé de 14 mois de travaux d’intérêt général.

Nouvelle preuve que les nouvelles stars de la toile que sont les streameurs (joueurs diffusant leurs parties sur une plate-forme en ligne) n’apparaissent pas forcément tel un modèle de vie sain à suivre, l’un d’eux vient être condamné pour des violences conjugales commises lors d’une diffusion en direct.

Enceinte

Crédits Pixabay

Kotaku Australie rappelle les faits qui s’étaient produits un jour de décembre 2018. Luke M., connu sur Twitch sous le pseudonyme de « MrDeadMoth », était en train d’y diffuser une partie du jeu en ligne Fortnite. C’est alors que ses spectateurs l’auraient entendu se disputer avec sa compagne.

14 mois de TIG pour avoir frappé sa compagne enceinte

À un moment donné, Luke aurait lancé à sa petite amie : « Ferme-la chienne, c’est pas toi qui paie les factures ». Avant de s’en prendre supposément à elle en dehors du champ de la caméra, mais devant les enfants du couple âgés de 3 ans et 20 mois.

Twitch avait ensuite suspendu MrDeadMoth, qui était brièvement réapparu sur la plate-forme en janvier dernier. Quelques jours plus tard, il était de nouveau banni, sans que l’on sache à l’heure actuelle s’il sera autorisé un jour à accéder de nouveau à son compte Twitch. Sa page YouTube reste inaccessible aux dernières nouvelles, au contraire de son compte Twitter qui n’a plus été alimenté depuis le 30 octobre dernier.

Durant l’audience, Me Steven Mercael, avocat du prévenu, a déclaré que son client avait agi « en légitime défense excessive ». Il a ajouté que l’accusé « est une personne aimante et bienveillante, sans antécédents de violence domestique… qui, malheureusement ce jour-là, venait juste de gifler sa partenaire ». À noter que l’avocat a retiré le terme « juste » de ses propos après un rappel à l’ordre du juge.

Luke M. a plaidé coupable, ce qui a pu lui permettre d’échapper à une peine de prison. Il a néanmoins été condamné par le tribunal local de Picton, dans l’État australien de Nouvelle-Galles du Sud, à 14 mois de travaux d’intérêt général (TIG).