Auto-entrepreneurs : ne déclarez pas vos revenus n’importe quand !

Quand on vous dit qu’il n’est pas facile de monter son activité, même en tant qu’auto-entrepreneur, ce n’est pas pour rien. Oui et la dernière en date nous vient tout droit de l’URSSAF qui a demandé à certaines auto-entrepreneurs de se reclasser en entreprise individuelle… et sans avoir jamais dépassé les quotas imposés par le statut. Comme dirait l’autre, c’est le genre de nouvelle qui fait mal.

Si vous avez lu cet article, vous devez déjà savoir qu’un auto-entrepreneur a intérêt à faire du chiffre d’affaire sous peine de basculer vers une micro-entreprise classique, avec tous les inconvénients que cela comporte. Oui et bien maintenant, nous savons de source sûre qu’un auto-entrepreneur doit aussi faire attention à ce qu’il déclare, et au moment où il le déclare.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que le chiffre d’affaire d’un auto-entrepreneur est estimé par l’URSSAF lorsque ce dernier a démarré son activité en cours d’année et qu’il n’a donc pas effectué une année calendaire complète.

En gros, si vous avez lancé votre entreprise en juin 2009 et que vous avez déclaré un chiffre d’affaire de 20.000€ au moins de décembre, alors l’URSSAF estime que votre chiffre d’affaire pour l’année 2009 est de 40.000€.

Ce qui veut dire que vous dépassez les quotas imposés et que vous pouvez dire adieu au statut d’auto-entrepreneur… Et bonjour à celui de l’entreprise individuelle, avec toutes les emmerdes que cela comporte.

Alors on est bien d’accord, c’est complètement stupide dans la mesure où les revenus d’un auto-entrepreneur ne sont pas réguliers. On peut ainsi très bien faire beaucoup de chiffre les six premiers mois et rien du tout ensuite ou l’inverse.

Et si cela vous arrive, alors vous n’avez qu’une seule solution : cesser votre activité ou passer à la caisse.

Précisons à toute fin utile que l’URSSAF n’est en rien responsable. Ce sont nos chers dirigeants qui, une fois de plus, ont pondu un texte de loi à la va-vite sans s’inquiéter des conséquences que cela pourrait avoir sur notre quotidien d’entrepreneurs.

Quoi qu’il en soit, si vous décidez de démarrer votre activité en cours d’année, je vous invite à vous reporter au tableau du Barrablog qui vous permettra d’y voir un peu plus clair.

Et merci à Semageek d’avoir attiré mon attention là-dessus.

Via Miwim