Automatisation agricole : un robot éplucheur de laitues fait son apparition

Une nouvelle étude menée par le département d’ingénierie de l’université de Cambridge démontre que l’intelligence artificielle peut aussi être utilisée dans le secteur agricole.

Les chercheurs ont modifié un robot Sawyer pour qu’il puisse cueillir les feuilles extérieures d’une tête de laitue.

La récolte de laitues prend énormément de temps. Ce temps pourrait être raccourci grâce à l’automatisation du travail agricole. Cependant, de nombreux obstacles freinent l’essor de la robotique sur le marché, comme le prix des machines, la difficulté de les intégrer dans les chaînes d’approvisionnement ou leur manque de dextérité.

Toutefois, une démonstration du robot Sawyer modifié démontre que ce n’est pas un problème si insurmontable que cela.

Le robot Sawyer peut éplucher une laitue en 27 secondes

Ce qui différencie le robot Sawyer des autres créations robotiques, c’est qu’il combine les capacités des robots existants avec des outils d’intelligence artificielle. Il est doté d’algorithmes de vision artificielle qui lui permettent d’identifier la tige de la laitue, d’un bras robotique et d’une buse d’aspiration imprimée en 3D qui lui permettent d’éplucher les feuilles de laitue.

Pour le moment, le robot Sawyer met 27 secondes à éplucher une laitue, ce qui est lent par rapport au rythme d’épluchage des êtres humains. Bien qu’il existe actuellement des solutions automatisées qui permettent d’accélérer la récolte des laitues, ces machines nécessitent toujours qu’une partie de travail soit effectuée par des mains humaines agiles.

Un système pouvant être appliqué à d’autres légumes

Les chercheurs de l’université de Cambridge ont partagé leur solution dans un article intitulé « Réaliser une salade robotisée. » L’équipe déclare que ce système pourra également être élargi à d’autres légumes.

Selon Luc Scimeca, « L’épluchage des feuilles de laitue est un problème intéressant du point de vue de l’ingénierie, car les feuilles sont molles, se déchirent facilement et la forme de la laitue n’est jamais acquise. » Il rajoute également que le groupe a développé une vision par ordinateur qui est au cœur du robot d’épluchage de la laitue et qui pourra « être appliquée à de nombreuses autres cultures, telles que le chou-fleur. »

Toutefois, les scientifiques s’accordent à dire que leur robot a encore besoin de profondes mises à jour avant de pouvoir aider les agriculteurs sur les champs.

Mots-clés robotiquerobots