1 000 km d’autonomie pour le Tesla Semi ?

Telsa se concentre depuis plusieurs mois sur l’élaboration d’un nouveau type de batteries qui lui permettra de réduire les coûts de production de ses voitures électriques. Le constructeur automobile aspire également à créer des batteries plus performantes qui lui permettront d’améliorer l’autonomie de ses véhicules.

La firme d’Elon Musk  a récemment profité du Battery Day qui s’est tenu en septembre 2020 pour faire une mise à jour sur les avancées qu’elle a réalisées dans ce domaine. Peu de temps après cet événement, le patron de Tesla s’est exprimé durant l’European Battery Conference. Il a fait des révélations concernant le Tesla Semi.

Capture YouTube “Tesla Semi & Roadster Unveil”

Durant cette conférence, il a indiqué que le futur camion électrique de Tesla pourrait avoir une autonomie de 1 000 km, rien que ça !

Un jeu d’enfant pour Tesla ?

Tesla a évoqué pour la première fois l’existence de son camion électrique en 2017. Le constructeur avait alors parlé d’une autonomie pouvant aller de 482 km à 800 km. Trois ans après la présentation du Tesla Semi, la firme d’Elon Musk a revu ses prévisions à la hausse.

« Obtenir une autonomie d’environ 500 km est à mon avis assez facile. Si vous le souhaitez, pour le transport longue distance, vous pouvez facilement porter l’autonomie jusqu’à 800 km. Au fil du temps, nous voyons un moyen d’atteindre jusqu’à 1 000 km », a déclaré Elon Musk.

Pour atteindre cet objectif, Tesla compte miser sur la nouvelle cellule 4680.

A lire aussi : Voilà comment voler une Tesla Model X en seulement quelques minutes

Une meilleure densité énergétique

Cette cellule a fait ses débuts durant le Battery Day. D’après Tesla, elle aurait une meilleure densité énergétique. La cellule 4680 devrait équiper le Tesla Semi. Pour que la batterie atteigne une autonomie de 1 000 km, la cellule devra avoir une densité d’environ 300 Wh/kg.

Elle sera combinée à un pack de batteries structurel. À en croire les déclarations d’Elon Musk, Tesla n’est plus très loin de son objectif.

« On a des prototypes en fonctionnement depuis un an. La clé est d’avoir une cellule à haute densité d’énergie, et de l’intégrer au pack avec le minimum de masse ajoutée. Utiliser le pack de batteries structurel, où les cellules et le pack de batteries font partie de la structure du véhicule, est une chose dont on a parlé lors du Battery Day et on va l’ajouter au Semi. Le résultat sera tel que l’on pourra proposer une charge utile similaire à celle d’un camion diesel », a-t-il expliqué.

A lire aussi : Le prix de la Tesla Model S sera revu à la baisse

Selon lui, le Tesla Semi « sera très compétitif pour les entreprises de transport. »

Mots-clés tesla