Bientôt des voitures électriques dotée de 1 000 km d’autonomie ?

Les voitures électriques ont de nombreux avantages en termes de coûts et de pollution, mais elles souffrent malheureusement d’une autonomie perfectible et ce point fâcheux freine inexorablement leur expansion sur le marché. Pour résoudre ce problème, un triumvirat composé de Fraunhofer Institute for Ceramic Technologies and Systems IKTS, de ThyssenKrupp System Engineering et d’IAV Automotive Engineering tente de créer une nouvelle batterie lithium.

Leur projet consiste à donner un nouveau design aux batteries lithium pour permettre à l’automobile de gagner en autonomie. Leur principal objectif est de permettre aux véhicules complètement chargés de parcourir 1 000 kilomètres de route en toute autonomie.

Voitures électriques

Les chercheurs qui ont travaillé sur ce projet prévoient d’effectuer des tests en conditions réelles en 2020.

Un design complexe

Avec cette nouvelle technologie de batterie lithium, les conducteurs n’auront plus aucun souci à se faire. Il est souvent désagréable de tomber en panne au beau milieu de la route ou de s’arrêter durant des heures en plein voyage pour charger le véhicule.

Pendant leur expérience, les ingénieurs ont tenté de trouver la source du problème en commençant par revérifier le design et l’interconnexion des batteries. Une dizaine de batteries composées chacune de nombreuses cellules se trouve sous le capot des voitures actuelles.

Le tout est interconnecté par des câbles, avec des équipements encombrants et la totalité de ces éléments occupent à peu près 50 % de l’espace dédié à la batterie.

Ce design très complexe devrait être rectifié. Pour le simplifier, les chercheurs ont pensé à un dispositif plus pratique qu’ils ont baptisé EMBATT. Ils se sont inspirés du principe bipolaire des piles à combustible.

Des batteries puissantes et performantes

Au lieu de lier les cellules entre elles, les unes à côté des autres, les chercheurs ont préféré les empiler. Les connecteurs ont donc cédé leur place à des plaques bipolaires.

La nouvelle structure des batteries EMBATT offre un gain significatif d’espace et présente certains avantages. Les batteries seront encore plus puissantes et elles seront plus performantes, car il y aura moins de résistances électriques.

Au cours de l’expérience, chaque équipe avait leur rôle distinct. Le Fraunhofer Institute avait comme tâche de concevoir les plaques bipolaires. La fabrication des batteries est ensuite prise en charge par ThyssenKrupp System. IAV Automotive Engineering quant à lui finalise le tout en intégrant les produits obtenus dans les voitures.