Autriche : bientôt des feux de circulation intelligents dans les rues

Dans un futur proche, les feux de signalisation seront intelligents. En tout cas en Autriche, ce sera bientôt le cas. Une équipe de chercheurs autrichiens travaillent en effet sur un tout nouveau type de feux de circulation dopés à l’intelligence artificielle (IA).

Les chercheurs de l’Institute of Computer Graphics and Vision de Graz ont développé des feux qui sont capables de passer automatiquement au vert lorsque des piétons comptent traverser la rue. Ces derniers n’auront plus besoin d’appuyer sur un bouton pour se rendre d’un côté à l’autre de la rue.

Feux tricolores

Crédits Pixabay

Il est prévu que ce tout nouveau et ingénieux système soit testé à Vienne par l’entreprise Günther Pincher d’ici la fin de l’année prochaine, avant d’être déployé dans tout le pays si tout se passe bien.

Des feux boostés à l’intelligence artificielle

Le groupe de chercheurs de l’Institute of Computer Graphics and Vision de Graz a développé un système vraiment ingénieux dont le fonctionnement repose sur l’intelligence artificielle. Les feux de signalisation sont en effet équipés d’une caméra qui recherche et repère les piétons dans la rue.

Avec un champ de vision de huit mètres sur cinq, la caméra en question est capable de détecter et analyser les mouvements qui indiquent qu’un ou plusieurs piétons ont l’intention de traverser la rue. Ainsi, lorsqu’elle constate que les passants sont en « position » de s’engager sur un passage piéton, la caméra envoie un signal aux feux de signalisation qui passent immédiatement au vert.

Pour une circulation plus fluide et sécurisée

À l’aide de ces feux de circulation intelligents, les autorités autrichiennes espèrent rendre la circulation beaucoup plus fluide et moins dangereuse pour les piétons. Le système et d’autant plus pratique, car il est capable de s’adapter et prolonger le feu vert lorsque c’est un important groupe de piétons qui s’apprêtent à traverser la rue.

Pour ce qui est du respect de la vie privée, les chercheurs ont tenu à rassurer les citoyens : ils ont expliqué que les caméras utilisées par les feux de signalisation sont fixes et ne servent qu’à repérer les passants qui souhaitent s’engager sur un passage piéton. Elles n’intègrent pas la technologie de reconnaissance faciale et ne peuvent donc pas être utilisées pour espionner les individus.