Aux Etats-Unis, des pêcheurs ont remonté un poisson fossile

Le garpique alligator, du nom scientifique Atractosteus spatula, également connu sous le nom de poisson primitif ou de poisson fossile, figure parmi les plus grands poissons d’eau douce du monde. Apparue il y a cent millions d’années, c’est aujourd’hui une espèce en voie de disparition.

Le New York Post a rapporté que deux pêcheurs ont remonté un spécimen au sud des États-Unis, dans le Mississippi.

Le poisson fossile pêché par les deux hommes mesure deux mètres de long et pèse plus de quatre-vingts kilogrammes. Malgré ces dimensions impressionnantes, l’organisation de protection de l’environnement The Nature Conservancy déclare que ce poisson est loin d’être le plus grand de son espèce.

Selon cette ONG, les poissons fossiles qui font partie de la famille des Lepisosteidae peuvent dépasser les trois mètres de long et peser plus de cent trente kilos.

Une espèce ancienne en voie d’extinction

Le garpique alligator est aujourd’hui d’un spécimen en déclin à cause de la surpêche et de la destruction de leur habitat naturel causé en partie par l’activité humaine comme la construction de barrages.

D’après les explications de The Nature Consercancy, cette diminution de l’espèce a débuté depuis le milieu du vingtième siècle. Cette situation n’est pas pourtant sans conséquence sur l’écosystème dans la mesure où sans les poissons fossiles, les carpes asiatiques, des espèces invasives, mais traquées par les poissons primitifs, vont envahir le bassin du Mississippi.

L’US Fish & Wildlife Service ne prend aucune mesure

Si le nom, les dimensions et l’aspect général des garpiques alligators peuvent susciter la frayeur ou la réticence, l’ONG The Nature Conservancy assure qu’ils ne représentent aucune menace pour les êtres humains et qu’il faut les sauver de l’extinction.

Toutefois, l’US Fish & Wildfife Service n’a pas fait mention du nom de cette espèce dans sa base de données des espèces menacées jusqu’à maintenant. De même, le poisson fossile ne figure pas encore dans la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature.

L’avenir de cette espèce reste ainsi encore incertain. Ce qui est sûr, c’est que l’espèce disparaîtra si aucune mesure de protection n’est prise à temps.

Mots-clés insolite